Accéder au contenu principal

Tirs devant une mosquée: "attentat" et "acte inqualifiable", selon Marine Le Pen

Publicité

Paris (AFP)

Marine Le Pen a qualifié d'"attentat" et d'"acte inqualifiable, absolument contraire" aux valeurs du Rassemblement national, les tirs qui ont fait deux blessés graves lundi devant la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

"L’attentat commis contre la mosquée de #Bayonne est un acte inqualifiable absolument contraire à toutes les valeurs portées par notre mouvement, écrit dans un tweet la patronne du RN.

Le suspect interpellé est Claude Sinké, 84 ans, selon une source proche de l'enquête. Il avait été candidat du Front National (devenu RN) en 2015 aux élections départementales du canton de Seignanx (Landes), selon les listes officielles.

"Ces crimes doivent être traités avec la sévérité la plus totale", poursuit Marine Le Pen.

"Nous n’avions plus de contact avec (le suspect) depuis des mois. Et avant, dans les réunions, il était mis dehors par nos DPS", les services d'ordre du parti, a souligné un responsable du RN interrogé par l'AFP. "Le RN condamne avec la plus grande fermeté cet acte criminel", a-t-il poursuivi.

Deux hommes ont été gravement blessés par des coups de feu tirés devant la mosquée par un homme qui tentait d'en incendier la porte. Ce dernier a été interpellé peu après à son domicile dans les Landes, selon la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.