Accéder au contenu principal

Un glissement de terrain fait des dizaines de morts au Cameroun

À Bafoussam, "les habitations qui se sont effondrées sont construites à flanc de colline dans une zone à risques", a précisé un responsable administratif.
À Bafoussam, "les habitations qui se sont effondrées sont construites à flanc de colline dans une zone à risques", a précisé un responsable administratif. Capture d'écran France 24.

Un glissement de terrain meurtrier s'est produit dans la nuit de lundi à mardi dans l'ouest du Cameroun, en proie à de fortes pluies.

Publicité

Au moins 42 personnes ont péri, dans la nuit de lundi 28 à mardi 29 octobre, dans un glissement de terrain à Bafoussam, dans l'ouest du Cameroun. Ce bilan "reste provisoire", selon un communiqué officiel lu à la radio d'État. Selon le même média, quatre femmes enceintes figurent parmi les victimes.

Selon le correspondant de France 24 à Yaoundé, Marcel Amoko, les recherches ont été suspendues à la tombée de la nuit. Le journaliste confirme que 42 corps ont été retirés des décombres, dont de nombreux enfants. "Une cinquantaine de personnes sont toujours portées disparues, ce qui laisse penser que ce bilan pourrait encore s’alourdir."

"Le bilan pourrait s'alourdir"

"Nous sommes ici au Cameron en pleine saison des pluies. Des pluies qui ont fragilisé le sol argileux de cette région montagneuse", indique le correspondant. "Au moins 11 maisons ont été complètement ensevelies, des maisons construites à flanc de montagne, ajoute-t-il. Les autorités avaient qualifié cette zone de dangereuse et indiquent qu’elles avaient même demandé à la population de déguerpir. Des populations qui ont fait la sourde oreille jusqu’au drame de la nuit dernière."

Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent des maisons en briquettes ou en torchis, et aux toits de tôle, effondrées sur le flanc ou au bas d'une colline de terre ocre rouge. Des hommes munis de casques de chantier et de pelles fouillent la boue épaisse en contrebas.

Aide de cinq millions de francs CFA

Le glissement de terrain "s’est produit lundi vers 22 h, alors que les habitants s’apprêtaient à aller au lit", raconte Marcel Amoko. "Et c’est seulement ce matin que les secours ont pu s’organiser et que les autorités ont pu se rendre sur place avec l’annonce d’une aide de cinq millions de francs CFA, environ 7 000 euros."

Le président camerounais Paul Biya a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

La saison des pluies sévit en ce moment dans l'ouest du Cameroun mais c'est quasiment l'ensemble de l'Afrique centrale qui est en proie, ces derniers jours, à des précipitations d'une très forte intensité.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.