Accéder au contenu principal

Décès de Annick Alane, second rôle prolifique au théâtre et au cinéma

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

La comédienne Annick Alane, second rôle prolifique au théâtre, au cinéma et à la télévision depuis 1951, est décédée lundi à l'âge de 94 ans dans un hôpital parisien, a annoncé son agent à l'AFP.

Formée au Cours Simon, deux fois récompensée par le Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle en 1994 et 2001 pour les pièces "Tailleur pour dames" et "La Chatte sur un toit brûlant", avait démarré sa carrière à 26 ans dans "Une Nuit à Mégève" de Jean de Letraz sur la scène du Théâtre Michel, à Paris.

Membre de la troupe de Jacques Fabbri, Annick Alane a enchaîné de très nombreux rôles dirigée par les plus grands metteurs en scène, devenant notamment l'une des pensionnaires de "Au Théâtre ce soir" dans une vingtaine de pièces.

Au cinéma, Annick Alane a été enrôlée dans près de quarante longs métrages dont de nombreux succès populaires comme "Hibernatus" de Edouard Olinaro avec Louis de Funès, "La Gifle" de Claude Pinoteau, "La Crise" de "Pour la peau d'un flic" de Alain Delon, "Trois Hommes et un couffin" et "La Crise" de Coline Serreau, "Vipère au poing" de Philippe de Broca, et "Mortel Transfert" de Jean-Jacques Beineix.

A la télévision, la comédienne a été au générique de nombreuses séries comme "L'Homme de Picardie", "Les Enquêtes du commissaire Maigret", "Pause Café", "Maguy", "Le Comte de Monte-Cristo", "Joséphine, ange gardien" et "Louis la Brocante".

Annick Alane était la mère de deux comédiens, sa fille Valérie Alane et son fils Bernard Alane qui jouait l'homme hiberné dans les glaces à l'affiche de "Hibernatus".

Les obsèques de la comédienne seront célébrées jeudi en l'église Saint-Roch, la paroisse parisienne de l’Aumônerie des artistes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.