Accéder au contenu principal

Mondial de rugby : les All Blacks surclassent les Gallois et prennent le bronze

Les All Blacks ont terminé la Coupe du monde 2019 sur une bonne note.
Les All Blacks ont terminé la Coupe du monde 2019 sur une bonne note. Anne-Christine Poujoulat, AFP

Piqués au vif par l'humiliante défaite en demi-finale du Mondial-2019 de rugby face aux Anglais, les All Blacks de Nouvelle-Zélande ont réagi, vendredi, en surclassant le pays de Galles. Un succès qui leur permet d'arracher la 3e place du tournoi.

Publicité

Cela ne suffira pas totalement à laver l'affront d'une défaite dans le dernier carré, mais au moins, les All Blacks auront réussi, comme à leur habitude, à stopper rapidement l'hémorragie. Une semaine après sa débacle en demi-finale de la Coupe du monde de rugby 2019, face à l'Angleterre, la Nouvelle-Zélande a parfaitement su se remobiliser pour dominer un XV gallois généreux mais dépassé (40-17). Ce succès, pour l'honneur, permet aux double-champions du monde en titre (2011, 2015) de figurer sur le podium de l'édition 2019... Une tradition, puisque ce fut le cas lors de six des huit premières levées.

Malgré quelques imprécisions ballon en main, les All Blacks n'ont jamais tremblé au cours d'une "petite finale" dont ils ont très rapidement pris les commandes. Au quart d'heure de jeu, déjà, l'écart était fait grâce à deux essais tsignés Moody (7-0, 5e) et Barrett (14-0, 13e).

Derrière, les Gallois ont bien eu une réaction d'orgueil, en trouvant la faille par Amos (14-7, 19e) puis en revenant à quatre points grâce à la botte de Patchell (14-10, 26e), mais la différence de niveau était trop importante. Après la demi-heure de jeu, elle s'est un peu plus matérialisé. Smith, par deux fois, a transpercé le rideau défensif du XV du Poireau (21-10, 33e, puis 28-10, 40e), bénéficiant lui-aussi d'un Mo'unga impeccable dans l'exercice des transformations (4/4 à la pause).

Bête noire

Au retour des vestiaires, Crotty s'est même permis de rajouter un cinquième essai dans l'escarcelle des All Blacks pour donner à la feuille de match des allures de correction (35-10, 48e). Une fois encore, les Gallois ont trouvé quelques ressources pour alléger la note, grâce à Adams (35-17, 59e), mais Mo'unga, en fin de rencontre, a permis aux siens de passer la barre symbolique des 40 points, en inscrivant un ultime essai (40-17, 73e).

Une belle démonstration de puissance qui permet donc au sélectionneur néo-zélandais Steve Hansen de conclure sa toute dernière campagne sur un joli lot de consolation. Et les Gallois, déjà frustrés par une demi-finale à couteaux tirés face à l'Afrique du Sud, devront cette fois se contenter de la médaille en chocolat après un nouveau revers face à leur bête noire : ils n'ont plus remporté le moindre match face aux All Blacks depuis 1953, autant dire une éternité.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.