Accéder au contenu principal

Allemagne: le Bayern humilié, Mönchengladbach creuse l'écart

Publicité

Berlin (AFP)

Réduit à dix en début de match, le Bayern Munich a subi samedi sa plus lourde défaite en Bundesliga depuis 10 ans, 5-1 à Francfort, permettant à Mönchengladbach de consolider sa première place.

Autre sensation forte de cette 10e journée, le carton de Leipzig à domicile: 8-0 contre Mayence (5-0 à la pause), avec un triplé de Timo Werner.

Au classement, Mönchengladbach (vainqueur 2-1 à Leverkusen) est seul devant avec 22 points, soit trois de plus que Dortmund, qui a dominé Wolfsburg 3-0. Leipzig remonte en troisième position (18 pts) et le Bayern reste in extremis dans le top quatre qualificatif pour la Ligue des champions, avec également 18 pts et une meilleure différence de buts que Fribourg.

Pour Munich et son entraîneur Niko Kovac, sur la sellette depuis quelques semaines, cette humiliation ne fait que confirmer la mauvaise impression laissée depuis quelques semaines.

Jamais depuis avril 2009 et un autre 5-1 à Wolfsburg le Bayern n'avait encaissé cinq buts en championnat.

Le match a basculé dès la 9e minute, lorsque Jérôme Boateng a stoppé illégalement Paciencia à l'entrée de la surface. Après avoir consulté la vidéo, l'arbitre a estimé que la faute avait été commise à l'extérieur de la surface, et renoncé à siffler pénalty, mais il a sorti le carton rouge.

Avec Niklas Süle et Lucas Hernandez blessé, le Bayern perd ainsi Boateng le temps de sa suspension, un troisième arrière central de métier. Contre Francfort, les Bavarois ont terminé avec une charnière Alaba-Pavard.

- "Une question d'état d'esprit" -

Francfort a tiré le meilleur de sa supériorité numérique. Filip Kostic (25e) et Djibril Sow (33e) ont permis aux locaux de prendre le large. L'inévitable Robert Lewandowski a inscrit son 14e but de la saison avant la pause (37e) pour retarder l'échéance. Mais David Abraham (49e), Martin Hinteregger (61e) et Goncalo Paciencia (85e) ont châtié le champion en titre, une nouvelle fois méconnaissable.

Clairement, les appels à la révolte, à la concentration et au professionnalisme lancés en octobre successivement par le patron du club Karl-Heinz Rummenigge, par Niko Kovac et plus récemment par le capitaine Manuel Neuer n'ont pas été entendus.

"C'est clairement une question d'état d'esprit", avait critiqué Kovac mardi soir après la poussive qualification en coupe d'Allemagne (2-1) contre le 17e de deuxième division, Bochum.

Pour tenter de redynamiser son groupe, le technicien croate -- désormais en très mauvaise posture -- avait procédé à des modifications tactiques et avait aligné ensemble Philippe Coutinho et Thomas Müller, ce dernier ayant été un des seuls à montrer du caractère contre Bochum. Au détriment de Kingsley Coman, laissé sur le banc jusqu'à l'heure de jeu. En vain.

Les autres matches ont également été très prolifiques (27 buts sur les six premières rencontres de cette journée). Dortmund, qui était dans le doute depuis quelque temps, a de nouveau démontré que son public du Signal Iduna Park agissait comme une potion magique, avec une nette victoire 3-0 contre Wolfsburg.

Leipzig, qui a aussi connu un passage à vide en octobre, vient de marquer 14 buts en deux matchs: après sa victoire 6-1 cette semaine en coupe sur la pelouse de Wolfsburg, les "Taureaux Rouges" en ont inscrit 8 ce samedi, leur record absolu depuis leur accession en première division en 2016.

Werner a réussi un triplé mais six joueurs de l'équipe ont marqué!

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.