Accéder au contenu principal

En Syrie, au moins 13 morts dans l'explosion d'une voiture piégée

Des hommes inspectent l'endroit où l'explosion a eu lieu, samedi 2 novembre 2019, dans la ville syrienne de Tal Abyad.
Des hommes inspectent l'endroit où l'explosion a eu lieu, samedi 2 novembre 2019, dans la ville syrienne de Tal Abyad. Bakr Alkasem, AFP

Au moins 13 personnes ont été tuées, samedi, dans l’explosion d’une voiture piégée à Tal Abyad, ville contrôlée par les forces turques, dans le nord syrien. Ankara attribue l'attaque à la milice kurde YPG.

Publicité

L’explosion d’une voiture piégée a fait au 13 morts, samedi 2 novembre, à Tal Abyad, dans le nord de la Syrie. Située à la frontière avec la Turquie, la ville a été conquise par l'armée turque et des supplétifs syriens à la faveur d'une offensive lancée le 9 octobre contre une milice kurde.

L'explosion qui s'est déroulée sur un marché a tué 13 civils et blessé 20 personnes, selon le ministère turc de la Défense. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté la mort de 14 personnes, des civils et des rebelles soutenus par Ankara.

La Turquie a attribué l'attaque à la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), mais l'OSDH n'était pas en mesure d'identifier les responsables.

"Nous condamnons (...) cet attentat inhumain perpétré par les terroristes sanguinaires des YPG contre des civils innocents à Tal Abyad", a déclaré le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

L'offensive lancée par la Turquie lui a permis de prendre le contrôle d'une bande de territoire de 120 km de longueur et d'une trentaine de kilomètres de profondeur allant de Tal Abyad à Ras al-Aïn.

L'opération, qui a fait des centaines de morts et déplacé des dizaines de milliers de personnes, a été interrompue après deux accords négociés par Ankara, d'abord avec Washington, puis avec Moscou le 22 octobre.

L'objectif était d'éloigner les YPG de la frontière turque. Vendredi, des troupes turques et russes ont mené leurs premières patrouilles communes pour s'assurer du retrait total des forces kurdes.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.