Accéder au contenu principal

WTA: Barty-Svitolina en finale du Masters, la N.1 mondiale contre la tenante du titre

Publicité

Shenzhen (Chine) (AFP)

L'Australienne Ashleigh Barty, N.1 mondiale, s'est qualifiée pour la finale du Masters dames de tennis, en battant la Tchèque Karolina Pliskova, N.2 mondiale et déjà demi-finaliste des deux précédentes éditions, 4-6, 6-2, 6-3, samedi à Shenzhen.

Pour son premier Masters à 23 ans, Barty tentera de détrôner en finale l'Ukrainienne Elina Svitolina, 25 ans. Celle-ci a gagné le droit de défendre son titre en battant dans la première demi-finale Belinda Bencic sur abandon.

Jusqu'ici, la N.8 mondiale, qui n'a remporté aucun tournoi cette année, a toujours battu l'Australienne en cinq confrontations.

Face à Barty, Pliskova a remporté la première manche 6-4, grâce à un break réussi à 2 jeux partout. Mais Barty a ensuite imposé sa puissance.

Elle a tout d'abord égalisé à une manche partout, en concrétisant sa première balle de set, qu'elle s'est procurée grâce à un incroyable jeu de défense.

Dans l'ultime manche, Pliskova, de plus en plus émoussée, a offert sur une double faute une balle de break à Barty, qui ne s'est pas fait prier pour s'échapper 4 jeux à 2.

La Tchèque a sauvé ensuite à 5-3 deux premières balles de match, avant de céder sur la troisième.

Dans la première demie, Svitolina, invaincue dans ce tournoi, menait 5-7, 6-3, 4-1 quand son adversaire a renoncé en raison d'une blessure à l'adducteur droit.

Bencic avait pourtant mieux entamé la partie.

Après avoir effacé une première balle de break à 2-2, la Suissesse, qualifiée in extremis pour ce Masters grâce à sa victoire juste avant au tournoi de Moscou, a réussi le break pour mener 4-2.

Malgré l'annulation de ce break par Svitolina et un premier appel à la kiné pour se faire longuement manipuler à 6-5, Bencic est parvenue à prendre encore le service adverse pour remporter une première manche qui aura duré près d'une heure.

Mais Svitolina a réagi en breakant d'entrée dans le deuxième set, Bencic a vu la douleur à sa cuisse se réveiller, entraînant un nouvel appel à la kiné, et l'Ukrainienne a égalisé à une manche partout.

Dans la troisième, la Suissesse, après avoir perdu à nouveau son service d'entrée pour être menée 2-0, s'est mise à pleurer, avant d'abandonner un peu plus tard.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.