Accéder au contenu principal

JO-2020: "préparez-vous à toute éventualité", conseille l'organisation du Mondial de rugby

Publicité

Tokyo (AFP)

Le rugby avertit les organisateurs des JO de Tokyo: "préparez-vous à toute éventualité", leur a lancé le directeur de la Coupe du monde de rugby au Japon, Alan Gilpin, forcé d'annuler des rencontres sous la menace du typhon Hagibis.

Selon Alan Gilpin, "Tokyo-2020 (comité organisateur) doit examiner dans les moindres détails", les possibilités de repli, en raison des risques naturels (conditions météo, tremblements de terre, volcans) aux Japon.

Le directeur de la Coupe du monde assure qu'il ne "regrette pas" d'avoir annulé trois rencontres (Nouvelle-Zélande - Italie, Angleterre - France et Canada - Namibie) les 12 et 13 octobre face au puissant typhon qui a tué plus de 80 personnes dans l'archipel.

Il reconnait avoir retourné un "million de fois" dans sa tête la décision d'annuler les trois matches mais s'est redit convaincu que cette décision était la bonne.

"Quand nous avons vu la taille, l'ampleur et la force du typhon Hagibis, nous avons compris qu'il était parfaitement irréaliste de déplacer les matches et la cohorte de supporters dans ce laps de temps", a-t-il dit.

Parmi les autres conseils donnés aux organisateurs des Jeux Olympiques (24 juillet-9 août), Gilpin dit qu'il faut s'attendre "à des audiences incroyables". "Il faut tirer le meilleur des volontaires, qui ont été au coeur du tournoi. Je pense que Tokyo-2020 doit amplifier cela et les Jeux seront vraiment spéciaux s'ils vont dans cette direction", a-t-il assuré.

- Annonce conjointe pour 2027 et 2031 -

Il a rappelé le succès des équipes japonaises masculines et féminines de rugby à VII qui se sont classées quatrièmes aux Jeux de Rio et a prévenu que plusieurs membres des Brave Blossoms feraient probablement partie de l'équipe japonaise pour Tokyo 2020, ce qui en ferait de "véritables prétendants pour une médaille".

World Rugby annoncera conjointement en novembre 2021 les pays hôtes des Coupe du monde 2027 et 2031, ce qui devrait ouvrir la réflexion vers des nations qui ne sont pas des terreaux traditionnels de rugby.

Après le succès du mondial au Japon, "nous pouvons le faire n'importe où", a déclaré Gilpin.

"On peut se montrer courageux et aller vers de nouveaux territoires. Nous aimerions aller en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, mais nous aimerions aussi retourner en Asie", a-t-il déclaré, citant la Corée du Sud, la Chine et l'Inde comme pays qui ont déjà organisé des événements sportifs comparables.

"Nous passerons probablement les neuf à douze prochains mois à faire des études de faisabilité conjointes avec un grand nombre de pays qui ont évoqué leur souhait d'être pays hôte", a-t-il dit, faisant référence notamment à l'Australie, aux Etats-Unis et à la Russie.

La prochaine Coupe du monde aura lieu en France en 2023.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.