Accéder au contenu principal

"L'Humanité" est sur une "trajectoire positive" selon le directeur du journal

Publicité

Paris (AFP)

Le journal "L'Humanité" est sur une "trajectoire positive" après neuf mois de redressement judiciaire, a annoncé son directeur Patrick Le Hyaric lundi dans le quotidien.

Le plan d'économies annoncé au mois de mars a été "réalisé" pour atteindre trois millions d'euros, avec la suppression d'une quarantaine de postes sur 157.

Le mois de novembre "devrait être celui du début de la mise à l'équilibre" des résultats comptables, explique Patrick Le Hyaric.

Une grande campagne de dons et de souscriptions a permis de récolter plus de trois millions d'euros. Le journal souhaiterait collecter un million d'euros supplémentaires d'ici la mi-décembre. Les recettes des ventes et abonnements sont également en "légère augmentation".

L'Humanité souhaite se présenter sous son meilleur jour alors que le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis) doit bientôt examiner de nouveau sa situation.

L'acceptation par le tribunal d'un plan de continuation dépend désormais "pour une part essentielle" de la renégociation des dettes du journal, dont une "partie importante" a déjà été annulée par des prestataires, selon M. Le Hyaric. Les discussions doivent s'accélérer cette semaine, souligne-t-il.

Le journal fondé par Jean Jaurès promet également de se "réinventer" pour "jouer un rôle plus important dans l'espace public", en accélérant son développement numérique, notamment avec le lancement prochain d'une plateforme numérique "autour des enjeux du travail".

Le journal L'Humanité, qui s'est déclaré en cessation de paiements en janvier, a été placé début février en redressement judiciaire avec poursuite d'activité, une procédure qui doit lui permettre de redresser financièrement la barre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.