Accéder au contenu principal
FRANCE

La tempête Amélie fait un mort dans le sud de la France

Les secours à la recherche de la femme ensevelie par un glissement de terrain, à Nice, le 3 novembre 2019.
Les secours à la recherche de la femme ensevelie par un glissement de terrain, à Nice, le 3 novembre 2019. Yann Coatsaliou, AFP
|
Vidéo par : FRANCE 3
4 mn

Quelque 23 000 foyers étaient toujours privés d'électricité, lundi, dans le sud-ouest de la France, où la façade Atlantique a été balayée par la tempête Amélie. Les fortes pluies ont fait une victime à Nice.

Publicité

Au lendemain du passage de la tempête Amélie, quelque 23 000 foyers restaient privés d'électricité, lundi 4 novembre, à 12 h, dans le sud de la France. 

À Nice, les fortes pluies du week-end ont également fait une victime : une retraitée de 71 ans dont le corps a été retrouvé lundi, après 22 heures de recherches, enseveli derrière sa maison par un glissement de terrain. Selon le journal Nice Matin, elle a été recouverte par un talus, alors qu’elle était en train d’enlever des feuilles mortes à l’arrière de sa maison.

Prochain point à 17 h 30

Après avoir successivement annoncé 35 000 foyers dans le noir à 6 h 45 et 30 000 à 9 h en Nouvelle-Aquitaine, le réseau de distribution d'électricité Enedis, a précisé que "les vents et pluies ralentissaient les interventions des techniciens". Le prochain décompte est attendu à 17 h 30.

Rafales à plus de 160 km/h, routes coupées par des arbres, Amélie, première tempête de l'automne, a balayé la façade Atlantique, privant d'électricité jusqu'à 140 000 foyers dimanche à la mi-journée.

Par ailleurs, quatre trains reliant Hendaye et Tarbes à Paris ont fini par arriver en gare de Montparnasse lundi matin après plusieurs heures de retard, le dernier peu avant 4 h.

Certains étaient partis dimanche matin mais, après le passage de la tempête, le trafic a été perturbé par "une cinquantaine d'arbres sur les voies" dans le Sud-Ouest étendu, et il a fallu procéder à des interventions de nettoyage avant que les trains puissent continuer leur route.

La Charente-Maritime était en vigilance orange crues. Selon Météo France, la perturbation doit se déplacer vers l'Est au cours de la journée. La tempête Amélie a généré des vents violents en Haute-Corse cette nuit à plus de 180km/h dans le Cap et 150 Km/h en Balagne.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.