Accéder au contenu principal

Tottenham: André Gomes souffre d'une fracture de la cheville droite

Publicité

Everton (Royaume-Uni) (AFP)

Le milieu de terrain André Gomes, sorti sur une civière à dix minutes de la fin du match contre Tottenham dimanche, souffre d'une fracture de la cheville droite, avec dislocation, a annoncé son club d'Everton en soirée.

"Everton peut confirmer qu'André Gomes va subir une opération chirurgicale après s'être fracturé une cheville lors du match contre Tottenham", écrit le club de la Mersey dans un communiqué, soulignant que l'opération se déroulerait lundi.

"Après des examens à l'hôpital, il a été confirmé qu'il souffrait d'une fracture, avec dislocation, de sa cheville droite", ajoute le club.

Dans un premier temps, l'entraîneur d'Everton, le Portugais Marco Silva, n'a pas souhaité donner de précision sur la blessure, manifestement très grave, de son compatriote, en se contentant de dire que "André est parti à l'hôpital. Il est avec notre équipe médicale et il vaut mieux attendre des nouvelles".

"Bien sûr c'est un mauvais moment pour nous en tant que groupe. Cela va au-delà du football. Nous lui apportons tout notre soutien", a-t-il ajouté.

Le milieu de terrain a été évacué sur une civière après de longues minutes d'interruption du jeu. Il a été victime d'un tacle très en retard de l'attaquant coréen Son Heung-min qui l'a fait tomber, avant de percuter Serge Aurier qui venait au contact.

L'arbitre de la partie, Martin Atkinson, a d'abord sorti un carton jaune, mais très vite les réactions horrifiées des coéquipiers de Gomes venus voir ce qu'il avait et de Son lui-même, ont fait comprendre que la blessure était très sérieuse.

La télévision anglaise n'a pas montré le ralenti en entier, si bien qu'il est difficile de savoir si sa jambe a tourné dans sa chute après que le pied s'est planté dans le sol, ou si c'est le choc avec Aurier qui a provoqué la blessure.

Mais sur certaines photos prises après l'incident, on voyait nettement le pied droit du joueur à 90 degrés par rapport à sa jambe, ce qui laissait supposer qu'il s'agissait a minima d'une fracture de la cheville et/ou de la jambe.

Finalement exclu, Son a quitté le terrain le visage dans ses mains, alors que Serge Aurier priait sur le terrain. Marco Silva semblait aussi très ému lorsque son joueur a été évacué.

"Ce n'était vraiment pas beau, je ne voulais pas trop regarder ce qui s'était passé", a admis le milieu de terrain de Tottenham Dele Alli au micro de Sky Sports près le match.

"Je suis rentré dans le vestiaire et Son est dévasté, il est en pleure mais ce n'est pas de sa faute. C'est l'une des personnes les plus gentilles que vous rencontrerez jamais il n'aurait voulu faire quelque chose comme ça", a-t-il ajouté.

"C'était vraiment pas de chance la façon dont il a atterri sur cette action. Le football n'est pas important, c'est sa situation qui est importante", a complété l'entraîneur des Spurs Mauricio Pochettino, qui a indiqué en conférence de presse que le capitaine d'Everton, Seamus Coleman, était venu consoler Son dans le vestiaire des Spurs après le match.

Everton et Tottenham se sont finalement séparés sur le score de 1-1, les Toffees ayant égalisé dans le temps additionnel.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.