Accéder au contenu principal

Ligue des champions : le Barça accroché, Lyon relancé et le Losc dépassé

Lionel Messi, incrédule après la nouvelle déconvenue du Barça, mardi 5 novembre 2019.
Lionel Messi, incrédule après la nouvelle déconvenue du Barça, mardi 5 novembre 2019. Lluis Gene, AFP

Riche soirée de Ligue des champions, mardi soir, marquée par l'avalanche de buts entre Chelsea et l'Ajax (4-4), le faux pas du Barça contre Prague (0-0), l'important succès de l'OL contre Benfica (3-1) et la déroute de Lille à Valence (4-1).

Publicité

Le renouveau de l’Olympique Lyonnais semble bel et bien entamé. Après deux succès plus ou moins étriqués en Ligue 1, les Gones se sont offert un succès convaincant en Ligue des champions, en dominant Benfica dans un Parc OL des grands soirs, mardi 5 novembre. Une victoire qui s’est dessinée rapidement pour les hommes de Rudi Garcia, puisque l’ouverture du score est intervenue dès les premiers instants du match, sur une superbe tête d’Andersen (1-0, 4e).

Dominateur et inspiré lors de ses phases offensives, l’OL a logiquement doublé la mise par Depay, qui a conclu un très bon centre d’Aouar venu de la gauche (2-0, 33e), avant de se faire peur en encaissant un but en fin de rencontre, par Seferovic (2-1, 76e). Sans conséquences, d'autant que Traoré, entré en fin de match, a soulagé ses partenaires d'une belle frappe du gauche (3-1, 89e).

Avec ces trois points, l’Olympique Lyonnais s’installe confortablement à la deuxième place du groupe G, avec trois points d'avance sur le Zenith Saint-Pétersbourg, sèchement battu sur sa pelouse par le RB Leipzig (0-2). Le club allemand, leader de la poule avec un point d’avance, est tout proche d’une qualification pour les huitièmes.

Lille à terre, Chelsea et l'Ajax dos à dos

Un stade de la compétition sur lequel Lille peut désormais tirer un trait. Le Losc, qui se déplaçait sur la pelouse du FC Valence, avait besoin d’un succès pour préserver de minces chances de qualification. Devant à la pause sur un but d’Osimhen (0-1, 25e), les Dogues ont fini par craquer sous la pression de Mestalla. Valence, grâce à quatre buts dans la dernière demi-heure, a totalement relancé sa campagne européenne (4-1).

Avec sept points au compteur, le club "ché" est troisième d'un groupe H où tout reste à faire, puisque Chelsea et l'Ajax Amsterdam ne sont devant qu'à la différence de buts. Trois leaders, conséquence d'une improbable soirée à Stamford Bridge, où les Londoniens ont été menés 4 buts à 1, avant d'aller arracher un match nul prolifique (4-4) face à une jeune garde amstellodamoise réduite à neuf pour les 20 dernières minutes, après les expulsions de Blind et Veltman.

Le Barça accroché, Dortmund renversant

Dans les autres rencontres du soir, le FC Barcelone avait l’occasion de prendre une belle option sur la qualification, à l’occasion de la réception du Slavia Prague. Une opportunité galvaudée par Messi et ses coéquipiers, incapables de forcer la décision face à un adversaire regroupé, discipliné tactiquement et porté par un excellent Kolar dans les buts (0-0).

Un résultat nul qui n’entame toutefois pas les chances du Barça dans un groupe F qu'il domine toujours, avec maintenant un petit point d'avance sur le Borussia Dortmund, qui a renversé l'Inter Milan après un match pourtant très mal engagé (3-2). Des Intéristes qui n'ont désormais plus le droit à l'erreur s'ils veulent rejoindre les huitièmes.

Liverpool et Naples dans le bon wagon

Ces huitièmes de finale sont en tout cas à portée de main du tenant du titre, Liverpool, qui s'est difficilement imposé à Anfield, face au Racing Genk (2-1). Des Reds qui, sans être brillants, ont réalisé la belle opération de la soirée en profitant du match nul de Naples sur la pelouse du RB Salzbourg (1-1).

Avec neuf points, les hommes de Jürgen Klopp comptent une unité d'avance sur leur rival italien, et déjà cinq sur Salzbourg, premier non-qualifié. Autant dire un matelas plutôt confortable, à deux journées de la fin.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.