Accéder au contenu principal

JO-2020: des responsables de l'athlétisme japonais contre le déplacement du marathon

Publicité

Tokyo (AFP)

La Fédération japonaise d'athlétisme (JAAF) a estimé mardi que la décision du CIO de déplacer le marathon des Jeux olympiques de Tokyo à Sapporo en raison de la chaleur intense régnant dans la capitale nippone à cette période, "n'aurait pas dû être prise".

"C'est comme si vous demandiez neuf mois avant à un athlète qui s'est préparé pendant plusieurs années pour gravir l'Everest d'escalader une autre montagne", a déclaré Kazunori Asaba, l'entraîneur en chef de la fédération.

Le directeur du marathon de la JAAF a, lui, estimé que "la santé et le bien-être des athlètes", l'argument avancé par John Coates, le président de la coordination des JO-2020, pour justifier la décision du CIO de déplacer le marathon ainsi que les épreuves de marche, ne tenait pas.

"Les athlètes ne participent pas à des compétitions pour être protégés. Leur mission est de fournir des efforts dans le cadre de règles préétablies, et de se surpasser", a estimé Tadasu Kawano.

Le CIO a fait le choix d'organiser le marathon et les épreuves de marche à Sapporo, dans l'île japonaise septentrionale de Hokkaido, où les températures estivales sont plus clémentes qu'à Tokyo, en invoquant la nécessité de protéger la santé des athlètes.

Le CIO a pris sa décision après s'être dit "choqué" par l'avalanche de malaises dans ces épreuves lors des Mondiaux d'athlétisme organisés à Doha entre fin septembre et début octobre, dans des conditions météorologiques proches de celles qui pourraient prévaloir à Tokyo l'été prochain.

La ville de Tokyo s'est rangée vendredi de mauvaise grâce à cette décision: "nous ne pouvons pas être d'accord avec le CIO mais nous ne bloquerons pas cette décision", a déclaré la gouverneure de la capitale nippone, Yuriko Koike.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.