Accéder au contenu principal
Reportage

"Nous sommes ici à Washington pour réécrire le rêve libanais"

Devant l'ambassade du Liban, à Washington, le 3 novembre 2019.
Devant l'ambassade du Liban, à Washington, le 3 novembre 2019. France 24

La diaspora libanaise à Washington tient, elle aussi, à participer aux événements qui secouent Beyrouth. Reportage devant l'ambassade du Liban, où quelques centaines de ressortissants font écho aux revendications de leurs concitoyens.

Publicité

Avec 12 millions de ressortissants, la diaspora libanaise aux États-Unis est deux fois plus importante que la population vivant au Liban. C'est donc un écho fort aux événements à Beyrouth que quelques centaines de personnes se rassemblent devant l'ambassade du Liban à Washington, dans l'intention de ne pas rester à l'écart du mouvement qui secoue leur pays d'origine. Lutte contre la corruption, fin des influences étrangères... les aspirations sont les mêmes.

>> À lire aussi : Quels scénarios au Liban après la démission de Saad Hariri ?

"On a tous besoin d'électricité à la maison, qu'on soit chrétien, sunnite ou chiite. Ce n'est pas une question de religion, mais de droits humains. Nos parents ont souffert des mêmes problèmes. J'ai émigré il y a quinze ans, et rien n'a changé", témoigne Roy Abdo, ressortissant libanais vivant à Washington.

"J'ai peur de l'utilisation de la force, de la violence, on l'a déjà vu par le passé. On tient à avoir un gouvernement apolitique", renchérit une autre manifestante, Katia Abourjeily.

Ici, pas de forces de l'ordre, pas de débordement. Les membres de l'ambassade s'affichent même dehors, sur le perron. "Nous sommes d'accord sur le fond des revendications. Mais sur la forme, nous souhaitons une révolution honnête, faite de demandes légitimes, qui respectent la loi", précise Gabriel Issa, ambassadeur du Liban à Washington.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.