Accéder au contenu principal

La photographe Luo Yang expose à Paris sa série "Girls" sur les filles chinoises

Publicité

Paris (AFP)

Renommée en Chine mais encore confidentielle en France, la photographe Luo Yang expose à Paris sa série "Girls" jusqu'au 30 novembre: des filles chinoises, qui partagent leur vie devant l'objectif, sans fard.

Depuis plus de 10 ans, cette photographe raconte la vie des jeunes Chinoises à travers ses clichés. "Je ne me sens pas féministe ou engagée politiquement, je veux juste documenter la vie des jeunes filles que je rencontre dans mon entourage ou sur internet, sinon personne ne le fera", explique celle qui a étudié cet art contre l'avis de ses parents.

Dans la ville ou dans leur intimité, souvent nus, ses modèles aux regards qui défient l'objectif transmettent un sentiment d'assurance et de liberté. "Les gens sont libres quand ils sont nus : j'aime ce retour aux origines de l'humain, débarrassé de ses vêtements qui peuvent véhiculer trop d'informations sur lui", détaille l'artiste de 35 ans, dont les oeuvres seront visibles en novembre dans un nouveau lieu artistique, la Maison Dentsu.

"La Chine a une longue histoire et certaines traditions sont difficiles à changer", reconnaît celle qui vit et travaille entre Pékin et Shanghai. "Les parents veulent toujours que leurs filles se marient tôt et la société continue à exercer une pression sur elles, mais j'ai le sentiment que les filles que je photographie se sentent libres".

Citée parmi les 100 femmes les plus influentes au monde par la BBC en 2018, Luo Yang a fait connaître son travail en le partageant sur les réseaux sociaux, Flickr puis Instagram.

"Quand j'ai commencé ma série +Girls+ il y a 10 ans, les filles étaient timides. Mais la jeunesse chinoise a beaucoup changé avec les réseaux sociaux. Aujourd'hui, les filles aiment se laisser aller devant l'objectif, montrer leur vie et la partager."

Vingt-quatre de ses clichés sont exposés à la Maison Dentsu (176, rue de Rivoli à Paris), fondée en juin 2019 par le groupe de publicité Dentsu Aegis pour encourager les collaborations entre marques et artistes. Participent à ce projet la directrice de la Foire internationale d'art contemporain d'Istanbul, Anissa Touati, et le cofondateur du Palais de Tokyo, Jérôme Sans. Exposition ouverte les samedis de novembre, nécessitant de s'inscrire préalablement sur l'adresse communication@dentsuaegis.com.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.