Accéder au contenu principal

Incendies en Australie : Sydney se prépare à affronter une situation "catastrophique"

Un pompier face à un incendie, le 9 novembre 2019, à Old Bar, dans l'État de Nouvelles-Galles du Sud en Australie.
Un pompier face à un incendie, le 9 novembre 2019, à Old Bar, dans l'État de Nouvelles-Galles du Sud en Australie. Shane Chalker, Reuters

L'État australien de Nouvelles-Galles du Sud a déclaré lundi l'état d'urgence en raison du risque de recrudescence des feux de brousse. La ville de Sydney et ses environs font face au plus haut niveau d'alerte aux incendies jamais émis.

Publicité

Les habitants de la région de Sydney se préparaient lundi à faire face à une situation "catastrophique" en raison du risque de recrudescence des incendies qui a poussé les autorités à déclarer l'état d'urgence.

Pour la première fois, la plus grande ville d'Australie et ses environs font face au plus haut niveau d'alerte aux incendies jamais émis. Les autorités ont averti que "des vies et des habitations seront en danger".

"Rien n'est construit ou conçu pour résister au genre de situation catastrophique à laquelle on peut s'attendre", a déclaré Shane Fitzsimmons, responsable des pompiers de l'État de Nouvelles-Galles du Sud, qui comprend Sydney.

>> À lire : "Feux mortels dans l'est de l'Australie"

Les températures élevées et les vents forts, attendus mardi 12 novembre, devraient attiser les feux de brousse, ce qui a conduit la Première ministre de cet État, Gladys Berejiklian, à déclarer l'état d'urgence pour une durée de sept jours.

Plus de 350 écoles seront fermées et l'armée a été chargée de fournir un appui logistique aux pompiers.

Les dizaines de feux non maîtrisés dans le nord de cet État ont, depuis vendredi, fait trois morts, détruit plus de 150 habitations et contraint des milliers d'habitants à fuir.

Au cours des derniers mois, environ 11 000 km2 – l'équivalent de la Jamaïque ou du Kosovo – ont été brûlés, selon le service d'incendie de la Nouvelle-Galles du Sud.

Inquiétude des scientifiques

Mardi, les zones les plus touchées devraient être les Blue Mountains à l'ouest de Sydney, la vallée viticole Hunter, au nord, ainsi que la région d'Illawarra au sud de la ville.

Dans la ville de Rainbow Flat, au nord de Sydney, les services d'urgence s'activaient lundi à couper les branches des arbres et à rouvrir des routes afin d'évacuer le bétail des zones qui pourraient être dévastées par les feux de brousse.

Certaines régions, déjà touchées par les incendies de ces derniers jours, s'apprêtent à faire face à cette nouvelle menace.

Dans la ville côtière d'Old Bar, au nord de Sydney, les pompiers étaient de retour pour faire brûler des poches jusqu'ici épargnées par les incendies. "Nous les brûlons afin que cela ne constitue plus une menace dans les prochains jours", a expliqué Brett Slavin, un pompier.

Après avoir été contrainte d'évacuer, Shirley Murphy, 82 ans, est rentrée chez elle, et reconnaît avoir de la "chance" que sa maison soit toujours debout.

De tels incendies se produisent chaque année sur l'immense île-continent pendant le printemps et l'été en Australie. Si ce début de saison est dramatique, les scientifiques s'inquiètent pour les prochains mois. Selon eux, le changement climatique et les cycles météorologiques génèrent des températures élevées, des vents forts et la sécheresse.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.