ARMÉE FRANÇAISE

Emmanuel Macron a inauguré le monument aux morts pour la France en opérations extérieures

Emmanuel Macron, le 11 novembre 2019.
Emmanuel Macron, le 11 novembre 2019. France 24

Le président Emmanuel Macron a inauguré lundi 11 novembre un monument à la mémoire des 549 morts pour la France en opérations extérieures. "En inaugurant ce mémorial, la France remplit une dette d'honneur", a déclaré le président.

Publicité

"En inaugurant ce mémorial, la France remplit une dette d'honneur", a estimé lundi 11 novembre le président Emmanuel Macron, lors de l'inauguration du premier monument national à la mémoire des 549 morts pour la France en opérations extérieures depuis 1963, soit après la guerre d'Algérie. "Celui qui meurt pour la France, ne meurt pas en vain", a poursuivi le chef de l'État.

Le monument a été dévoilé dans le parc André Citroën, dans le XVe arrondissement de Paris. La sculpture de bronze représente six soldats - cinq hommes et une femme - la tête recouverte d'un képi, d'un béret ou d'une casquette. Le visage grave, ils portent un cercueil invisible en guise de symbole.

À côté, sur un mur, sont inscrits les noms de 549 militaires, dont deux femmes, tués par l'ennemi ou morts à la suite de blessures de guerre, de maladie ou d'accident au cours des "Opex".

"Le monument a trois objectifs. Tout d'abord, dire aux militaires que la France reconnaît leur engagement pour la nation qui peut aller jusqu'au sacrifice suprême. Ensuite, donner aux familles un lieu pour se recueillir. Enfin, permettre au public de se rendre compte à quel point la défense de la liberté passe par des opérations militaires extérieures et demande un engagement total", a expliqué la secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, lundi dans le Figaro.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine