Accéder au contenu principal

Indépendantistes délogés, réouverture en vue de l'autoroute France-Espagne

Publicité

Le Perthus (France) (AFP)

Les indépendantistes catalans qui bloquaient depuis lundi l'autoroute A9 entre la France et l'Espagne ont été délogés mardi par les forces de l'ordre et la circulation devrait reprendre dans l'après-midi, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

"Il n'y a plus de manifestants sur l'autoroute. Les employés s’affairent à sécuriser les voies de circulation après les dégradations. Ca avance plutôt bien, l'autoroute devrait être rouverte dans la journée", a dit à l'AFP une porte-parole de la préfecture.

Mardi vers 07h30, une opération conjointe de la gendarmerie française et de la police catalane, les Mossos d'Esquadra, avait été lancée pour rétablir la circulation sur cet axe très fréquenté et vital pour le commerce. 3 à 5.000 camions traversent chaque jour cette frontière.

Les deux sens de circulation sur l'A9 étant bloqués, la mobilisation occasionne des perturbations sur le réseau routier secondaire. Lundi soir, la fermeture de l'autoroute a été étendue côté français jusqu'à Narbonne (à quelque 90 km de la frontière).

Des centaines d'indépendantistes catalans avaient prévu de poursuivre le blocage de l'autoroute mardi et mercredi.

Les manifestants se sont repliés sur La Jonquère, ville de Catalogne espagnole proche de la frontière, où ils ont bloqué la route nationale N-II.

La plateforme "Tsunami démocratique" et des Comités de défense de la République (CDR), formés de collectifs d'indépendantistes radicaux, sont à l'origine de la mobilisation, déclenchée le lendemain du scrutin législatif en Espagne.

Ce blocage est une nouvelle action de protestation contre la condamnation mi-octobre de neuf dirigeants indépendantistes catalans à de lourdes peines de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de 2017.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.