Accéder au contenu principal

La guerre commerciale menace 1,5 million d'emplois américains

Publicité

Washington (AFP)

Les tarifs douaniers punitifs imposés par l'administration Trump aux importations, principalement de Chine, et les représailles contre les biens américains menacent l'activité et près de 1,5 million d'emplois aux Etats-Unis, selon une étude publiée mardi.

Selon les auteurs de cette étude menée pour le compte du port de Los Angeles (Californie), premier port des Etats-Unis, les importations et exportations affectées représentent 186 milliards de dollars annuels, en valeur de fret et sur la base des données de 2018.

L'enquête comprend les droits de douane additionnels portant sur plus de 360 milliards de dollars de biens chinois déjà en vigueur, ainsi que ceux qui pourraient être imposés le 15 décembre aux quelque 160 milliards de dollars de biens chinois --dont les iPhones-- n'ayant pas encore été surtaxés.

Jusqu'à présent, le président Donald Trump et son administration n'ont eu de cesse de marteler que la guerre commerciale n'avait pas d'impact sur l'économie américaine.

En septembre, peu après une nouvelle vague de tarifs punitifs, le secrétaire américain au Trésor avait lui-même affirmé ne pas voir "pour le moment de signe d'impact sur les Etats-Unis".

Les économistes s'accordent pourtant à dire que la croissance économique américaine ralentit en raison notamment de l'incertitude entourant la guerre commerciale, qui décourage les investisseurs.

"Toutes les zones urbaines, suburbaines et rurales de notre pays bénéficient des importations et des exportations transitant par les ports de San Pedro Bay", a souligné Gene Seroka, directeur exécutif du port de Los Angeles.

Le fret passant par le port californien est estimé à plus de 380 milliards de dollars et l'activité économique génère plus de trois millions d'emplois américains, indique un communiqué.

Selon M. Seroka, certaines régions et industries ressentent déjà "les dommages causés aux emplois, aux revenus".

L'étude montre que les droits de douane imposés depuis mars 2018 pourraient entraîner des coûts supplémentaires de 31 à 35 milliards de dollars, qui sont supportés par les consommateurs et par les fabricants américains ayant besoin de matières premières importées et de certains composants.

Alors que la majorité des tarifs douaniers visent les produits chinois, les auteurs du rapport rappellent que la Chine est la principale source d'approvisionnement, comptant "à hauteur de 54% pour les importations".

Donald Trump a annoncé le mois dernier un accord commercial de principe avec la Chine, qui doit encore être signé.

Le rapport publié mardi montre enfin que les Etats agricoles les plus vulnérables comprennent des bastions républicains comme le Kansas, le Texas et la Louisiane, ainsi que des Etats plus disputés tels que l'Ohio et l'Arizona.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.