Accéder au contenu principal

Décès Poulidor: "C'est un grand ami qui s'en va" (Merckx à l'AFP)

Publicité

Bruxelles (AFP)

Le Belge Eddy Merckx, légende du cyclisme, quintuple vainqueur du Tour de France, a salué en Raymond Poulidor, décédé mercredi à 83 ans, "un grand ami qui s'en va", dans une déclaration à l'AFP.

"C'est une grande tristesse. Pendant ma carrière on était adversaires, mais après je l'ai côtoyé souvent (...) j'ai passé des vacances avec lui, une semaine de neige à Combloux" dans les Alpes françaises, a dit le champion belge de 74 ans.

"C'est une grande perte, un grand ami qui s'en va", a-t-il ajouté.

Eddy Merckx avait vu Raymond Poulidor encore cette année, en juillet à Bruxelles lors du départ du Tour de France donné dans la capitale belge, a-t-il expliqué.

"On avait passé l'après-midi à regarder à la télévision l'étape du contre la montre par équipes, à trois: Raymond, Alain Courtois (élu belge, figure du monde sportif, ndlr) et moi", a-t-il souligné.

Poulidor, plus âgé que Merckx, a été en rivalité avec le champion belge sur la fin de sa carrière. Le Français, quasi quadragénaire à l'époque, a notamment fini deuxième du Tour de France 1974, le 5e et dernier remporté par Merckx.

"74, c'était aussi les championnats du monde à Montréal où je l'ai battu, il était deuxième", s'est souvenu le Belge.

Ce décès de "Poupou", annoncé mercredi matin, "c'est une grande tristesse bien sûr", a insisté Merckx, "c'est un grand monsieur qui s'en va, un grand personnage, un monument en France. Il était aimé par tous les Français".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.