Accéder au contenu principal

Décès Poulidor: "Poupou" en dix dates

Publicité

Paris (AFP)

Raymond Poulidor, décédé mercredi, en dix dates:

1936: Raymond Poulidor naît le 15 avril à Masbaraud-Mérignat (Creuse). Cinquième enfant (et garçon) d'une d'une famille de métayers, il grandit à la campagne.

1952: à 16 ans, entre les travaux de la ferme et des champs, il dispute sa première course.

1956: en tant que meilleur coureur régional, il rivalise avec les meilleurs professionnels (Louison Bobet, Raphaël Géminiani) dans le Bol d'Or des Monédières, avant de partir pour ses obligations militaires en Allemagne puis en Algérie.

1960: il devient coureur professionnel dans l'équipe Mercier dirigée par Antonin Magne.

1961: premières grandse victoires: il gagne Milan-Sanremo et devient champion de France.

1962: à 26 ans, malgré une fracture à un doigt, il fait ses débuts dans le Tour de France qu'il termine à la troisième place. Il est plus applaudi que le vainqueur Jacques Anquetil.

1964: il s'incline face à Anquetil pour la victoire dans le Tour dans un duel indécis jusqu'au bout. L'année suivante, en l'absence de son grand rival, il prend une nouvelle fois la deuxième place (derrière l'Italien Felice Gimondi).

1972: sous les couleurs de GAN-Mercier, il gagne Paris-Nice en battant le champion belge Eddy Merckx dans le contre-la-montre du col d'Eze.

1976: à 40 ans, il se classe encore troisième du Tour, sa huitième place sur le podium en quatorze participations. Il calculera ensuite avoir parcouru quelque 56.000 kilomètres dans la Grande Boucle.

1977: il met fin à sa carrière riche de 189 victoires mais continue à rester dans le cyclisme en tant que consultant et/ou relations publiques.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.