Accéder au contenu principal

Des athlètes américains fermement opposés à la réforme de la Ligue de diamant

Publicité

Los Angeles (AFP)

Un groupement d'athlètes membres de la Fédération américaine (USATF) a vivement critiqué mardi la Fédération internationale (IAAF) pour sa nouvelle formule de la Ligue de diamant, qui écartera l'an prochain quatre épreuves de la plupart de ses meetings, accusant l'organisme d'être "déconnecté".

Dans une lettre ouverte adressée à Sebastian Coe, le président de l'IAAF, le comité consultatif des athlètes de l'USATF a déclaré qu'il "condamnait de tout coeur" les réformes de la Ligue de diamant.

La semaine passée, l'IAAF annoncé la suppression du triple saut, du 200 mètres, du 3000 m steeple et du lancer du disque du programme d'un certain nombre de meetings au calendrier de cette compétition.

"L'IAAF et les organisateurs de la Ligue de diamant se sont montrés complètement déconnectés du sport qu'ils sont censés développer et protéger", s'indigne le groupement d'athlètes américains, accusant ces instances de mettre les acteurs de ce sport à l'écart du processus de réforme.

L’IAAF espère que cette refonte permettra aux meetings, raccourcis dans leur durée, de mieux séduire les diffuseurs.

"Nous comprenons que des changements sont nécessaires pour être attractif auprès du public, mais l'IAAF n'a manifesté aucune volonté d'inclure un nombre suffisant d'athlètes dans les processus de réflexion et de décision, et c'est là que réside notre frustration", expliquent les athlètes américains, jugeant "les décisions prises, intéressées et partiales".

Les "frondeurs" appellent l'instance mondiale à revenir sur cette réforme et souhaitent que "les représentants des athlètes soient invités à la table pour corriger ce faux pas majeur".

Les quatre disciplines mises à l'écart ne disparaissent pas totalement des meetings. Le 200 m et le 3000 m steeple masculins seront au programme de cinq étapes et les même épreuves féminines seront au programme de cinq autres étapes. Un meeting proposera le triple saut et le lancer du disque masculins et un autre proposera ces épreuves en version féminine.

Les réactions hostiles à cette réforme ne se sont pas fait attendre dans le monde de l'athlétisme. L'Américain Christian Taylor, double champion olympique du triple saut, a ainsi annoncé la création d'une association des athlètes devant leur permettre de faire mieux entendre leur voix.

Samedi, le détenteur du record du monde de triple saut, Jonathan Edwards, a déclaré que refuser à Taylor une étape de la Ligue de diamant allait "au-delà de toute compréhension".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.