Accéder au contenu principal

GP de F1 du Brésil: Ferrari répond aux suspicions en dominant les essais libres

Publicité

Paris (AFP)

Sebastian Vettel annonçait jeudi vouloir "répondre en piste" lors du Grand Prix du Brésil aux suspicions de la concurrence sur le moteur Ferrari, l'Allemand a commencé en dominant les essais libres vendredi.

Après une première séance réduite à la portion congrue par la pluie, Vettel a signé un chrono de 1 min 09 sec 217/1000 lors de la deuxième. Il devance de 21/1000 son équipier monégasque Charles Leclerc (qui sera pénalisé de dix places sur la grille de départ en raison d'un changement de moteur) et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) de 134/1000.

Les Mercedes s'en sortent avec le quatrième temps, à 156/1000, pour le Finlandais Valtteri Bottas et le cinquième, à 223/1000, pour le champion du monde britannique Lewis Hamilton.

Des qualifications (samedi à 15h00 locales/18h00 GMT) et une course (dimanche à 14h10/17h10) réussies seraient bienvenues pour la Scuderia, afin d'éteindre les soupçons autour de l'avantage moteur dont elle dispose depuis le retour de la trêve estivale et dont plusieurs écuries questionnent plus ou moins ouvertement la conformité au règlement.

Sa contre-performance lors du dernier GP aux Etats-Unis (Leclerc 4e, rythme encore moins bon pour Vettel avant son abandon sur bris de suspension) est en effet intervenue après la publication par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) d'une directive technique clarifiant la façon de mesurer le débit autorisé de carburant.

- "Très immature" -

Une précision sollicitée par Red Bull, dont le pilote Max Verstappen ne cachait pas, à Austin, ses doutes concernant la Scuderia, qu'il accusait d'avoir "triché".

A la veille de la manche brésilienne, la FIA a aussi réaffirmé, "suite à de nombreuses interrogations", ses règles interdisant la combustion d'huile pour gagner en puissance moteur, a précisé à un porte-parole de l'instance.

Elle a également demandé aux équipes de fournir la liste des fluides utilisés dans leurs monoplaces ainsi que leur usage, "afin de disposer d'une meilleure information lors de (ses) tests".

Face à la presse jeudi sur le circuit brésilien d'Interlagos, Vettel avait déjà répondu par la parole à Verstappen.

"Il n'y a pas grand chose à dire", avait balayé l'Allemand. "Je pense que ce commentaire était très immature... Je l'ignore car il n'est pas pertinent. Nous voulons répondre en piste."

"Mercedes avait le meilleur moteur ces cinq dernières années, il semble que le notre le soit depuis six mois. J'espère que ce sera le cas les cinq prochaines saisons et je me fiche de ce que pensent les gens", avait-il conclu.

- "Relativement bonne journée" -

Pour revenir aux Flèches d'argent, Hamilton, sacré pour la sixième fois aux Etats-Unis, n'a pas semblé inquiet des résultats de ces deux premières séances.

"Ca a été une relativement bonne journée, nous avons fait notre travail", a commenté celui qui ne pointe qu'à une couronne du record de l'Allemand Michael Schumacher. "Les Ferrari sont assez rapides ce week-end, ou en tout cas elles en avaient l'air aujourd'hui. Elles prennent le meilleur sur nous rien que grâce aux lignes droites, il sera intéressant de voir comment les choses vont évoluer."

En course surtout, où les Mercedes ont pris l'avantage sur Ferrari pour s'imposer lors des quatre derniers GP, alors que l'écurie allemande n'a signé qu'une seule position dans le même temps, au Texas.

Les essais libres 1 ayant été très limités par la pluie, la troisième et dernière séance samedi à 12h00 (16h00/15h00) sera cruciale pour peaufiner les réglages et être prêts pour les "qualifs" de la vingtième et avant-dernière manche de la saison.

La météo s'annonce meilleure samedi et sèche dimanche.

En sortant de piste lors des EL2, le Polonais Robert Kubica (Williams) et le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) ont donné à leurs équipes un surcroît de travail. Pour ce dernier, c'est un problème technique qui a provoqué l'incident. Son équipier français Pierre Gasly a lui subi une panne de moteur.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.