Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris réduit un peu ses gains (+0,38%)

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris réduisait un peu ses gains vendredi à mi-séance (+0,38%), soutenue principalement par des déclarations enthousiastes du conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow, sur les relations commerciales avec Pékin.

A 13H50 (12H50 GMT), l'indice CAC 40 avançait de 0,38% dans un volume d'échanges de 1,1 milliard d'euros. La veille, l'indice avait terminé en très légère baisse (-0,10%) à 5.901,08 points.

De son côté, Wall Street devrait ouvrir en légère hausse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 0,43 %, celui sur l'indice élargi S&P 500 0,27% et celui sur le Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,43%.

L'optimisme a fait son retour sur la cote parisienne dès l'ouverture, après avoir marqué une pause les deux séances précédentes.

Le marché s'appuie sur "de nouveaux espoirs d'accord commercial, le conseiller économique à la Maison Blanche Ludlow disant cette fois qu'ils sont proches d'un accord (...). Toujours la même litanie" , observe Neil Wilson, analyste pour markets.com.

Selon Washington, les grandes puissances économiques mondiales seraient proches d'un accord, ce que les investisseurs attendent depuis plus d'un an pour contrecarrer les effets néfastes de cette guerre commerciale sur la conjoncture économique.

Les ventes au détail et la production industrielle d'octobre aux États-Unis alimenteront la séance, marquée par l'arrivée à échéance de plusieurs contrats et options sur les différents indices (journée des trois sorcières),

En Europe, la Commission européenne a lancé jeudi une procédure d'infraction contre le Royaume-Uni, qui n'a pas nommé de candidat pour rejoindre le prochain exécutif européen, une obligation rappelée par l'UE lors du dernier report du Brexit.

- Vallourec dévisse -

Les déclarations de Larry Kudlow favorisaient le secteur métallurgique sensible au différend commercial: ArcelorMittal gagnait 1,62% à 15,02 euros et Aperam 1,36% à 27,62 euros.

CNP  Assurances perdait 1,37% à 17,97 euros en dépit d'un bénéfice net en hausse de 3,4% sur les neuf premiers mois de l'année.

Vallourec chutait de 5,27% à 2,46 euros. Le groupe a pourtant confirmé ses objectifs annuels après un troisième trimestre bien orienté et vise de "bonnes perspectives" pour 2020 sans les chiffrer pour l'heure.

Europcar s'adjugeait 3,26% à 3,61 euros. La société d'investissement Eurazeo a dit qu'elle "pourrait envisager la cession de tout ou partie de sa participation" dans Europcar Mobility Group, actuellement de 29,9%.

Akwel (ex-MGI Coutier) s'octroyait 5,69% à 20,25 euros, porté par des ventes en hausse de 8% à 260 millions d'euros au troisième trimestre, et des objectifs confirmés sur les exercices 2019 et 2020.

Chargeurs reculait de 5,57% à 16,28 euros. Le groupe entend réaliser 750 à 800 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an prochain.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.