Accéder au contenu principal

Le Grec Stefanos Tsitsipas sacré en finale du Masters de Londres

Le Grec Tsitsipas vient de décrocher le plus grand titre de sa carrière.
Le Grec Tsitsipas vient de décrocher le plus grand titre de sa carrière. Peter Nicholls, Reuters

Victorieux de l'Autrichien Dominic Thiem en finale, le Grec Stefanos Tsitsipas a remporté le Masters de tennis de Londres, en trois manches (6-7, 6-2, 7-6). Il s'agit de son premier succès majeur sur le circuit ATP, à tout juste 21 ans.

Publicité

L'ascension express de Stefanos Tsitsipas continue... Le Grec a remporté une finale très serrée face à l'Autrichien Dominic Thiem (6-7, 6-2, 7-6), dimanche 17 novembre à Londres, pour s'adjuger le Masters 2019 de tennis, à tout juste 21 ans.

Tsitsipas (numéro 6 mondial), plus jeune vainqueur de l'épreuve depuis l'Australien Lleyton Hewitt en 2001, avait remporté en 2018 le Next Gen, le Masters réservé aux joueurs de moins de 21 ans.

Son jeune âge ne l'a pas empêché d'afficher une belle maturité lors de cette finale et même de tout le tournoi, qu'il disputait pour la première fois, ne perdant jamais le fil de son jeu.

Taux de premières balles, fautes directes, points gagnants, il n'y avait pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre les deux joueurs au premier set de cette finale.

On serait tenté mettre sur le compte de la maturité plus grande de Thiem (26 ans) le gain du premier set au tie break (8-6), mais l'assurance affichée par Tsitsipas avec son mélange d'audace et d'efficacité – 12 points gagnés sur 13 montées au filet lors de la première manche – ne plaide pas en ce sens.

Et les nombreuses fois où l'on a vu Thiem se parler à lui-même pour s'encourager ou se sermonner montraient bien qu'il était sur le fil. Impression confirmée par la décompression violente en début de deuxième set pour l'Autrichien.

Tsitsipas intraitable sur son service

Perturbé par un virus pendant la semaine, son parcours, avec des victoires contre Federer, Djokovic et le tenant Zverev, avait sans doute entamé ses réserves.

Il a subi un terrible 16 points à 2 pour se retrouver mené 4-0, avant de se contenter de gérer la fin du set dans l'attente d'un hypothétique second souffle (6-2).

Il lui a fallu attendre d'être breaké à nouveau au troisième jeu du troisième set et mené 3-1 après un jeu blanc de Tsitsipas pour soudain retrouver sa qualité de frappe.

Il a refait son retard au sixième jeu, infligeant au Grec seulement sa quatrième perte de service de tout le tournoi et c'est encore au tie break que les deux hommes se sont expliqués.

Commettant moins d'erreurs directes que son adversaires (17 contre 3 au dernier set), Tsitsipas a enregistré la plus belle victoire de sa carrière et devient le quatrième novice de suite à remporter le Masters après Andy Murray (2016), Grigor Dimitrov (2017) et Alexander Zverev (2018).

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.