Accéder au contenu principal

Quand le Tour de France s'exporte en Chine

Le vainqueur en titre du Tour de France, le colombien, Egan Bernal.
Le vainqueur en titre du Tour de France, le colombien, Egan Bernal. Capture France 24

Pour la troisième année consécutive, les organisateurs du Tour de France ont organisé un critérium à Shanghai. L'objectif est de promouvoir la Grande Boucle en Chine, un pays où le cyclisme comme sport est encore peu répandu.

Publicité

La troisième édition du critérium de Shanghai a eu lieu samedi 16 novembre. Les meilleurs coureurs du Tour de France se sont élancés aux côtés de l’élite du cyclisme chinois sur un parcours de 61,2 km.

Sur le bord de la route, un public de passionnés est venu les applaudir. "Pour les fans de cyclisme chinois, cet évènement est vraiment l'un des plus attendus de l'année !", explique un spectateur. "Je n'ai jamais eu l'occasion d'aller en France sur le Tour, alors voir mes coureurs préférés ici en Chine, ça me rend tellement heureux !", explique un autre amateur de la petite reine.

Pour les organisateurs, cette course est un moyen de promouvoir la marque du Tour de France en Chine, alors que le cyclisme professionnel n'en n'est qu'à ses balbutiements dans le pays. Mais les choses pourraient changer rapidement. "J'ai cru comprendre qu'il y avait une volonté très forte de développer le cyclisme.  Pourquoi ? À la fois comme sport et pour assurer et développer la mobilité douce pour faire en sorte que la vie soit meilleure en Chine. Tout cela fonctionne aujourd'hui de façon harmonieuse et je crois que maintenant, comme la volonté politique est là, le développement va être rapide", estime ainsi Yann Le Moënner, directeur général d'Amaury Sport Organisation.

Des stars du cyclisme

Pour séduire le public, des têtes d'affiche ont fait le déplacement : l'Italien Vincenzo Nibali, vainqueur du tour en 2014 et surtout, le dernier maillot jaune de la dernière édition, le Colombien Egan Bernal. Malgré l'absence d'enjeu sportif, il tenait à être présent : "Je crois qu'en amenant des courses comme celles-ci en Chine, faire venir le maillot jaune, cela peut commencer à motiver et faire naître l'amour du cyclisme et dans quelques années on pourra peut-être voir plus de coureurs chinois sur le Tour de France !".

En Chine, le cyclisme professionnel a encore de la route à faire. Le seul Chinois de l'histoire à avoir réussi à terminer le Tour avait fini à la dernière place du classement.

L’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal) a pour sa part remporté d'un cheveu au sprint ce critérium en s'imposant devant l'Italien Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) et le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), troisième. Il succède au palmarès au Slovaque Peter Sagan. Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, avait remporté la première édition en 2017.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.