Accéder au contenu principal

La coalition au Yémen accuse les Houthis d'avoir saisi un navire en mer Rouge

Un policier près du port d'Aden, au Yémen, le 16 novembre 2019.
Un policier près du port d'Aden, au Yémen, le 16 novembre 2019. Fawaz Salman, Reuters (Archive)

Un navire remorquant une plateforme de forage sud-coréenne a été saisi par les rebelles houthis en mer Rouge, selon la coalition dirigée par Riyad au Yémen. L'alliance a dénoncé, lundi, un acte menaçant la liberté de navigation internationale.

Publicité

La coalition militaire menée par l'Arabie saoudite au Yémen a accusé, lundi 18 novembre, les rebelles chiites houthis, soutenus par l'Iran, d'avoir saisi la veille un navire qui remorquait une plateforme de forage sud-coréenne à l'extrémité méridionale de la mer Rouge.

À Séoul, un représentant du ministère des Affaires étrangères a déclaré que deux navires sud-coréens avaient été saisis dans le sud de la mer Rouge. Un autre représentant de la diplomatie sud-coréenne a précisé que deux ressortissants coréens se trouvaient à bord de l'un des navires.

"Opération terroriste"

Un haut représentant des Houthis a déclaré à Reuters que les troupes du mouvement chiite avaient saisi "un navire suspect" en mer Rouge et que les membres d'équipage étaient bien traités. "Les garde-côtes yéménites (...) vérifient si (le navire) appartient aux pays d'agression ou à la Corée du Sud, auquel cas il sera remis une fois les procédures légales effectuées", a dit Mohammed Ali al-Houthi.

Selon Al Masirah, chaîne de télévision appartenant aux Houthis, trois navires ont été saisis près de l'île d'Ouqban, dont un appartenant à l'Arabie saoudite. La coalition saoudienne a dénoncé une "opération terroriste" menaçant la liberté de navigation internationale et le commerce mondial.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.