Accéder au contenu principal

Wall Street ouvre en baisse, préoccupée par le commerce

Publicité

New York (AFP)

Wall Street reculait à l'ouverture mercredi, inquiète d'une impasse dans les négociations commerciales sino-américaines.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,23% vers 14H50 GMT, à 27.868,86 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,18%, à 8.554,98 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,16%, à 3.115,15 points.

La Bourse de New York avait fini en ordre dispersé mardi, le Dow Jones se voyant fragilisé par la baisse du titre de Home Depot: l'indice vedette de la place new-yorkaise avait reculé de 0,11% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,11% et atteint un record.

Selon un article du Wall Street Journal publié mercredi et citant des membres de l'administration Trump, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine progressent difficilement et la signature d'un accord de "phase 1" avant la fin de l'année est plus qu'incertaine.

Mardi, le président américain avait menacé de relever encore plus les tarifs douaniers sur les produits chinois si Pékin refusait de signer l'accord commercial avec Washington.

Les pourparlers sino-américains pourraient être rendus encore plus difficiles après l'adoption à l'unanimité par le Sénat américain mardi d'un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong.

Pékin a réagi avec colère à cette adoption, avertissant qu'il prendrait des mesures de représailles si le texte devait être adopté définitivement.

La Chine a par ailleurs convoqué mercredi le chargé d'affaires par intérim de l'ambassade des Etats-Unis, William Klein, pour "une protestation solennelle" et "s'élever" contre ce texte.

"Le texte doit encore passer par la Chambre des représentants, puis être approuvé par le président. Il n'est pas certain que le président l'approuverait", note Patrick O'Hare de Briefing.

"Mais la possibilité qu'il le fasse génère de l'angoisse quant à ses répercussions sur la signature d'un accord commercial avec la Chine", ajoute l'expert.

Les acteurs du marché attendaient par ailleurs la publication dans l'après-midi des minutes de la réunion monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) du 30 octobre.

La Fed avait décidé d'abaisser ses taux d'intérêt pour la troisième fois d'affilée, dans un effort pour soutenir la croissance des Etats-Unis qui ralentit.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,750%, en recul par rapport à sa clôture de la veille (1,783%).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.