Accéder au contenu principal

Euro-2020: avant le principal tirage, celui des barrages

Publicité

Paris (AFP)

Les seize nations bataillant en mars pour les quatre derniers billets pour l'Euro-2020 vont connaître leurs adversaires, vendredi lors du tirage au sort des barrages à Nyon (Suisse), qui affinera encore la composition finale des groupes à une semaine du tirage principal du 30 novembre.

Pour ces rescapés, incapables de décrocher leur billet via les éliminatoires terminés mardi, les barrages représentent une deuxième chance. La dernière pour espérer voir l'Euro-2020 (12 juin-12 juillet).

Les seize qualifiés pour les barrages sont déjà connus. Leur identité découle des résultats de la Ligue des nations 2018-2019, cette nouvelle compétition lancée par l'UEFA après le Mondial pour rendre certaines fenêtres internationales plus attractives.

A chaque Ligue (ou division, de A à D) de la Ligue des nations correspond une "voie" de qualification, et donc un ticket pour l'Euro, obtenu à la suite d'un barrage à quatre sous forme de demi-finale et finale à match unique, prévues respectivement le jeudi 26 mars 2020 et le mardi 31 mars 2020.

En demi-finale, le mieux classé en cumulé lors de la Ligue des nations accueille le moins bien classé des quatre barragistes de la "voie", tandis que le deuxième mieux classé accueille le troisième. Le pays hôte de la finale de chaque voie est tiré au sort vendredi.

- Chance inespérée -

Fait rare, les "petites" nations disposent ici d'une chance inespérée pour se qualifier pour l'Euro: un ticket sera attribué à la Géorgie, la Macédoine du Nord, au Kosovo ou au Belarus, en lice dans la "voie" D.

Si les affiches des voies B et D sont déjà connues, cela se corse pour les "voies" A et C. Des équipes de Ligue A, seule l'Islande n'est pas déjà qualifiée pour l'Euro. Les Islandais sont donc dans l'attente de connaître leurs adversaires: il s'agira de trois équipes repêchées dans la Ligue C de la Ligue des nations, à savoir la Bulgarie, Israël, la Hongrie ou la Roumanie.

Parmi ces quatre équipes, une nation sera placée dans la "voie" C, aux côtés de l'Ecosse, la Norvège et la Serbie. Les Ecossais, mieux classés que leurs adversaires, savent qu'ils accueilleront leur demi-finale, mais attendent le nom de leur opposant, tandis que les Norvégiens accueilleront les Serbes.

Ce tirage complexe prévu à une semaine du grand tirage au sort de la phase finale, le 30 novembre à Bucarest (Roumanie), permettra d'affiner encore plus l'issue de celui-ci.

En effet, quatre nations barragistes sont pays-hôtes de la compétition et seraient, en cas de qualification, automatiquement reversés dans un groupe pré-établi (l'Ecosse dans le groupe D avec l'Angleterre, par exemple).

Et pour s'éviter de devoir procéder à un nouveau tirage au sort en urgence début avril dans le cas où un pays-hôte se qualifierait et chamboulerait les groupes, l'UEFA va pré-attribuer provisoirement un ou plusieurs groupes à chacune des "voies", en anticipant les qualifications éventuelles de pays-hôtes.

Le tirage au sort des barrages voie par voie:

Voie D

. Demi-finale 1: Géorgie - Belarus

. Demi-finale 2: Macédoine du Nord - Kosovo

Voie C

. Demi-finale 1: Écosse - (équipe tirée au sort)

. Demi-finale 2: Norvège - Serbie

Voie B

. Demi-finale 1: Bosnie-Herzégovine - Irlande du Nord

. Demi-finale 2: Slovaquie - Irlande

Voie A

. Demi-finale 1: Islande - (équipe à déterminer)

. Demi-finale 2: (équipe à déterminer) - (équipe à déterminer)

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.