Accéder au contenu principal

Le cirque Phénix fête ses 20 ans avec "Les étoiles de Mongolie"

Publicité

Paris (AFP)

Le cirque Phénix fête ses 20 ans avec un nouveau spectacle parisien "Nomade", présenté par "Les étoiles de Mongolie" à partir de samedi et jusqu'au 19 janvier sous le chapiteau de la pelouse de Reuilly.

"Nous allons montrer à notre public ce peuple nomade et sa culture généreuse", résume auprès de l'AFP Alain Pacherie, créateur et metteur en scène du cirque Phénix, l'un des plus grands du monde, qui chaque année accueille près de 400.000 spectateurs.

Ce cirque offre des créations mettant l'accent sur la performance acrobatique et plonge chaque année le visiteur au cœur d'une culture différente.

Sur la piste, une cinquantaine d'artistes, des acrobates et des danseurs accompagnés par des musiciens. Ils présenteront notamment des numéros de sangles aériennes, une discipline intégrée par les troupes acrobatiques chinoises dans les années 50, mais aussi de la jongle et des numéros d'équilibre et de force au mât, une discipline associée aux peuples d'Asie.

Selon M. Pacherie, le métier évolue d'année en année. "Les artistes aujourd'hui cherchent à créer pas à reproduire ce qui existait déjà. Il y a 10 disciplines dans le cirque mais dans les écoles notamment en Chine, on cherche à les mélanger".

C'est la cas d'un numéro combinant la contorsion et le tir à l'arc. "C'est l'un des numéros les plus spectaculaires exécuté par des femmes qui lancent des flèches avec leurs pieds", raconte-t-il.

Depuis 2002, le cirque Phénix a proscrit les animaux vivants de ses spectacles. "J'ai pris cette décision car je ne voulais plus voir des animaux que l'on contraint à faire des choses difficiles. C'était un pari osé mais le temps m'a donné raison car le public est au rendez-vous", se réjouit Alain Pacherie, alors que la Ville de Paris vient de s'engager à ne plus donner "aucune autorisation" d'installation dès 2020 aux cirques qui présenteront des spectacles avec animaux sauvages.

Toutefois, pas de nomades sans animaux. "Il y aura donc des numéros avec de chèvres, des chevaux et des oiseaux... mais ce seront des marionnettes grandeur nature".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.