Accéder au contenu principal

LR lance une procédure d'exclusion contre Erik Tegnér, partisan de l'"union des droites"

Publicité

Paris (AFP)

Les Républicains ont lancé une procédure d'exclusion contre Erik Tegnér, partisan d'une "union des droites" allant de la droite jusqu'à l'extrême droite, a-t-on appris vendredi auprès du parti qui confirmait ainsi une information du Parisien.

Le secrétaire général du parti Aurélien Pradié a envoyé jeudi une lettre à la présidente de la fédération de Paris, Agnès Evren, dans le cadre de cette demande d'exclusion engagée au niveau des instances nationales, a-t-on précisé de même source, en invoquant comme raison de cette mise au ban "l'union des droites" prônée par le jeune militant.

"Erik Tegnér sera exclu d'ici la fin de l'année. Ce monsieur est le porte-parole de Marion Maréchal. Il n'habite pas chez nous, donc on va le soulager", a déclaré au Parisien M. Pradié.

M. Tegnér s'est dit "totalement abasourdi" et "sidéré" par cette décision qu'il a qualifiée auprès de l'AFP de "chasse aux sorcières", et contre laquelle il compte "évidemment faire un recours".

"En m'excluant, ils disent aux militants de la droite assumée: vous n'avez pas votre place chez LR", a-t-il déploré, en ajoutant qu'"évidemment" il ne rejoindrait pas le RN si la procédure d'exclusion allait à son terme.

"La droite est censée défendre la liberté d'expression et pourtant chez LR on tombe dans le délit d'opinion, la chasse aux dîners, aux fréquentations", a-t-il ajouté, assurant qu'"à une autre époque Aurélien Pradié aurait été avec McCarthy aux Etats-Unis".

Erik Tegnér était l'un des trois organisateurs de la "convention de la droite", qui avait fait grand bruit en septembre avec l'intervention virulente d'Eric Zemmour sur l'islam.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.