Accéder au contenu principal

Paris SG: Neymar, Mbappé ou Cavani? Il y aura des déçus face au Real

Publicité

Paris (AFP)

Neymar l'icône sans rythme, Kylian Mbappé le dynamiteur convalescent ou Edinson Cavani le buteur délaissé? Compléter l'attaque parisienne sera un problème de riche mardi face au Real Madrid, avec une seule place à prendre aux côtés du duo Icardi-Di Maria, indispensables vendredi contre Lille (2-0).

C'est le paradoxe du Paris SG cette saison: mieux armé offensivement, avec peut-être l'un des meilleurs arsenaux du continent, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel va pourtant devoir sacrifier certaines de ses stars au coup d'envoi de l'affiche de Ligue des champions mardi soir au stade Santiago-Bernabeu.

L'abondance de biens ne nuit pas, et Paris aurait tort de se plaindre d'avoir cinq ou six joueurs offensifs de classe internationale pour défier le grand Real, dans un choc où le PSG, déjà qualifié pour les 8es de la C1, peut s'assurer la première place du groupe A.

Mais pour la première fois cette saison, le technicien allemand va devoir faire des choix forts, puisque son infirmerie s'est enfin vidée et que tout ce petit monde piaffe d'impatience.

"J'ai des idées pour mon équipe à Madrid", a-t-il évacué vendredi soir en conférence de presse. "Je vais attendre de voir si Marco Verratti sera disponible. On décidera lundi soir ou mardi matin."

- Un trio d'attaque à Madrid ? -

Et il y aura forcément des déçus si Tuchel reconduit son milieu à trois, si solide en C1 cette saison, ne laissant que trois postes d'attaquants à prendre. Car l'avant-centre argentin Mauro Icardi et son compatriote Angel Di Maria, encore buteurs face au Losc, semblent indéboulonnables dans leur forme du moment.

Enfin revenu de blessure vendredi soir, Neymar postule pour occuper l'aile gauche parisienne au stade Bernabeu. Mais le joueur le plus onéreux de l'histoire (222 M EUR en 2017) a accusé contre Lille son manque de rythme après un mois et demi d'absence.

"Il a manqué six semaines, c'est beaucoup pour un joueur comme lui qui a besoin de rythme, de sensations dans le jeu", l'a défendu Tuchel.

Peinant à faire la différence par ses dribbles, le Brésilien a été remplacé à l'heure de jeu par Kylian Mbappé, essuyant même les sifflets d'une partie du public, qui lui reproche encore ses envies d'ailleurs et ses déclarations de l'été écoulé. Peut-être vexé, "Ney" est rentré directement aux vestiaires sans prendre place sur le banc parisien. "On doit parler de ça en interne", a évacué l'Allemand.

- "Neymar a faim de football" -

Mais les Parisiens l'assurent, Neymar sera au rendez-vous mardi dans la capitale madrilène, où il n'avait pas réussi à faire la différence en huitièmes de finale aller de la C1 2018 face au Real (défaite 3-1).

"Neymar, c'est quelqu'un qui a faim de football", a assuré le défenseur Thomas Meunier. "Il a juste envie de continuer à pouvoir provoquer, prouver qu'il peut faire du bien à l'équipe. Il est sorti, Kylian est rentré, il n'y a rien de dramatique, le score était entre guillemets acquis, il sera fin prêt pour le Real."

Si Neymar est titulaire, qu'adviendra-t-il de Mbappé ? Le diamant français, qui a joué une demi-heure vendredi, semble rétabli du virus qui l'avait empêché, fiévreux, d'affronter l'Albanie dimanche dernier avec l'équipe de France (2-0).

Connaissant l'ambition dévorante qui anime l'attaquant des Bleus, il serait périlleux pour Tuchel de le cantonner sur le banc de touche. En particulier face au Real, ce club qui lui fait les yeux doux depuis des années et a déjà essayé plusieurs fois de l'attirer.

Et le casse-tête est similaire avec l'Uruguayen Cavani, meilleur buteur de l'histoire du Paris SG qui vit un début de saison compliqué, avec des miettes de match à jouer.

Reste une solution osée pour Tuchel: aligner un quatrième joueur offensif, ce qui ne serait pas sans danger face à un Real revanchard (défait 3-0 à l'aller). "Oui, on peut", a simplement commenté l'Allemand, tout en assurant vouloir préserver "l'équilibre" de l'équipe. A lui d'assurer aussi celui de son vestiaire...

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.