Accéder au contenu principal

En RD Congo, au moins 29 morts dans le crash d’un petit avion à Goma

Un avion de type Dornier 228-200 de la compagnie aérienne Busy Bee à l'aéroport international de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, le 24 mars 2019.
Un avion de type Dornier 228-200 de la compagnie aérienne Busy Bee à l'aéroport international de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, le 24 mars 2019. Djaffer Al Katanty, Reuters

Un petit avion s’est écrasé, dimanche, sur un quartier populaire de la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo. Au moins 29 personnes sont mortes dans l’accident, qui a également fait de nombreux blessés. 

Publicité

Au moins 29 corps ont déjà été retrouvés sur les lieux du crash d'un avion petit porteur, qui s'est écrasé dimanche 24 novembre au décollage à Goma, ville de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), dans un quartier populaire proche de l'aéroport, ont indiqué les secours.

"À ce stade, 29 corps ont été retrouvés dans les décombres", a annoncé dans la soirée le gouvernement provincial de la province du Nord-Kivu. D'après la compagnie Busy Bee, son avion transportait 19 personnes – 17 passagers et deux membres d'équipage. Il s'est écrasé sur deux maisons.

D'après le gouvernement, il y a un survivant parmi les 19 personnes qui se trouvaient à bord de l'avion, et il a été hospitalisé avec 16 autres blessés.

Selon Thomas Nicolon, correspondant de France 24 en RDC, l’avion n’avait décollé que depuis trois minutes lorsqu’il s’est écrasé.

L'appareil devait assurer la rotation vers Beni et Butembo à 350 km au nord de Goma, selon un membre de la compagnie.

La direction est réunie dans l'attente des résultats d'une enquête technique menée par une équipe sur le terrain.

Busy Bee est une compagnie récente qui dispose de trois appareils pour desservir les zones enclavés de la province du Nord-Kivu de Beni et Butembo.

"Toutes les compagnies congolaises sont sur la liste noire de l’aviation et la RDC a été longtemps célèbre pour ses crashes d’avion. Il y a eu du mieux ces dernières années. Ce crash suit celui, il y a quelques semaines, d’un avion dans lequel se trouvait du personnel de l’administration présidentielle", précise Thomas Nicolon.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.