Accéder au contenu principal

Ligue 1: podium provisoire pour Bordeaux qui renverse Monaco

Publicité

Bordeaux (AFP)

Même diminué, Bordeaux a renversé une équipe de Monaco trop maladroite et encore réduite à dix (2-1), dimanche lors de la 14e journée de Ligue 1, s'installant à la troisième place provisoire avant le déplacement de Marseille à Toulouse en soirée.

Ce court succès fait les affaires des Girondins (22 pts), qui s'immiscent sur le podium derrière Angers (2e, 24 pts) et devant Marseille (4e, 22 pts). Et cela plombe les Monégasques (14e, 18 pts) à une semaine de leur choc face au leader, le Paris SG (1er, 33 pts).

Face à une ASM en phase ascendante depuis plusieurs semaines, ce Bordeaux bis s'est appuyé sur trois cadres: Pablo, royal derrière et buteur devant (29e), Nicolas de Préville par sa percussion et son sang-froid pour transformer le penalty du 2-1 (69e), et enfin Benoît Costil, dernier rempart impressionnant pour maintenir les siens en vie puis préserver le score.

- Incertain et emballant -

C'est rageant pour le club de la Principauté, qui avait parfaitement débuté son match, mis en confiance par le tâtonnement initial de Bordelais privés de nombreux cadres: Mexer, Otavio et Jovanovic suspendus, Aït Bennasser exempté de match face à son club prêteur, puis Laurent Koscielny forfait dimanche matin et Jimmy Briand lors de l'échauffement...

En première période, l'équipe princière s'est régalée avec son trident offensif Golovin-Ben Yedder-Slimani si efficace ces derniers temps. C'est d'ailleurs sur un centre de l'extérieur du droit du Russe légèrement dévié de la tête par le Français que l'Algérien ajustait Costil, son 6e but de la saison.

Mais les Girondins ont retrouvé des couleurs par un jeu direct, avec Basic à la passe lointaine pour Maja qui, après un crochet, a vu sa frappe déviée miraculeusement par Maripan (29e). Sur le corner suivant de De Préville, Pablo s'est élevé au dessus de la mêlée pour égaliser de la tête.

Tout était à refaire pour les uns, tout à construire pour les autres, mais face à deux gardiens brillants dans leur cage, le match devenait incertain et emballant.

Le sort a finalement choisi les Girondins, enfin soutenus par le public bordelais qui avait fait la grève des encouragements en première période. Et De Préville, qui d'un coup franc bien placé, a trouvé la main volontaire de Slimani dans le mur. Carton rouge pour le champion d'Afrique et penalty réussi dans la foulée (2-1), avant une fin de match où Monaco a souvent buté sur Costil.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.