Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris entame la semaine avec optimisme (+0,54%)

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris a attaqué la semaine de bonne humeur (+0,54%) lundi, galvanisée par plusieurs signaux positifs émanant de Pékin qui ont relancé les espoirs de voir un accord commercial partiel signé rapidement entre les Etats-Unis et la Chine.

L'indice CAC 40 a avancé de 31,73 points pour terminer à 5.924,86 points, dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. Vendredi, la place parisienne avait fini en légère hausse (+0,20%).

La cote parisienne, qui a débuté la séance du bon pied, a ensuite persisté à espérer l'officialisation d'une trêve dans le différend commercial sino-américain.

Plusieurs éléments ont porté le marché ce lundi, à commencer par "les belles performances de LVMH", plus grosse capitalisation de l'indice CAC 40, "après son opération de rachat sur Tiffany", a observé auprès de l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Le marché salue également "les déclarations de la Chine, ce week-end, sur le fait d'accroître les sanctions sur la question de la propriété intellectuelle, ce qui apparaît comme un geste de bonne volonté par rapport à l'environnement actuel de discussion avec les Etats-Unis", a-t-il complété.

Pékin s'est en effet engagé à augmenter les sanctions contre les entreprises chinoises qui se rendraient coupable de vol de propriété intellectuelle.

Par ailleurs, "le Global Times, média chinois, a déclaré qu'il y a avait un consensus large sur l'accord de phase un", a-t-il ajouté.

Et plusieurs analystes ont également rapporté des propos du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche Robert O'Brien qui a affirmé qu'il était encore possible qu'un accord commercial de première phase soit conclu avant la fin de l'année.

Dans ce contexte, la victoire écrasante des candidats pro-démocratie aux élections locales à Hong Kong, n'a guère affecté l'optimisme ambiant.

Seule donnée macroéconomique du jour, le moral des entrepreneurs allemands a légèrement progressé en novembre, conformément aux attentes.

Les ventes mondiales de voitures particulières devraient baisser d'environ 4% sur l'ensemble de l'année 2019, à 77,5 millions d'unités, selon l'agence de notation Fitch qui ne prévoit pas de rebond pour 2020.

La semaine sera en outre écourtée de l'autre côté de l'Atlantique puisque les marchés américains seront fermés jeudi pour les célébrations de Thanksgiving, tandis qu'une demi-séance aura lieu vendredi pour le Black Friday.

- LVMH brille d'un nouveau joyau -

Côté valeurs, LVMH a avancé de 2,02% à 404,25 euros, après avoir approché ses plus hauts niveaux de cours plus tôt dans la matinée, soutenu par l'officialisation du rachat de Tiffany pour un montant de 16,2 milliards de dollars.

Le secteur de la métallurgie, très sensible au différend commercial sino-américain, a aussi fini bien orienté: ArcelorMittal a progressé de 2,88% à 15,84 euros, Imerys de 1,56% à 37,80 euros, Aperam de 1,24% à 27,76 euros et Eramet de 0,92% à 42,81 euros.

Publicis a fini stable (+0,05% à 39,10 euros). Le président du conseil de surveillance Maurice Lévy va prendre en charge la communication et le marketing du groupe américain en difficulté WeWork, en attendant que de nouveaux responsables soit nommés.

Icade a gagné 1,65% à 89,25 euros après avoir signé une promesse d'acquisition de 19 actifs de maisons médicalisées pour personnes âgées situées en Allemagne.

La Française des Jeux, fraîchement introduite en Bourse, a perdu en revanche 4,19% à 21,75 euros, restant toujours au dessus de son cours d'introduction.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.