Accéder au contenu principal

RD Congo : un nouveau massacre près de Beni, selon l'ONU

Des soldats de la Monusco en RD Congo.
Des soldats de la Monusco en RD Congo. Oleksandr Klymenko, Reuters

Au moins quatorze civils ont été tués dans un nouveau massacre attribué au groupe armé des Forces démocratiques alliées près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, a appris l'AFP mercredi auprès des Nations unies et d'un responsable local.

Publicité

"Nous avons le chiffre de 13 tués au petit matin". C'est ce qu'a indiqué à l'AFP, mercredi 27 novembre, un porte-parole de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) après un nouveau massacre de civils près de Beni attribué au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF).

D'autres sources parlent de 14 personnes tuées près d'Oicha, à 30 km au nord de Beni. "Il y a quatorze corps à la morgue de l'hôpital d'Oicha. L'armée est déjà sur les lieux à la poursuite des ADF", a déclaré l'administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana.

"Quatorze nouveaux corps mutilés retrouvés aujourd'hui à Maleki près d'Oicha. Cela porte à quatre-vingt quatorze le nombre de civils tués par des groupes armés dans le territoire de Beni depuis le 5 novembre", a indiqué le Groupe d'études du Congo (GEC) de l'université de New York. Les auteurs des tueries sont dans "l'immense majorité des cas" des membres du groupe d'origine ougandaise des ADF, d'après un membre du GEC.

La région de Beni est agitée depuis une semaine par des manifestations anti-ONU qui ont fait au moins six morts depuis lundi. Les manifestants reprochent aux Casques bleus de la Monusco basés dans la région d'assister "passivement" aux massacres des civils.

L'armée congolaise a annoncé le 30 octobre des opérations militaires contre les bases des ADF dans la région de Beni. La présidence congolaise a annoncé lundi des opérations militaires conjointes avec les Casques bleus de la Monusco dans la région.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.