Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Sahel : la guerre jusqu'à quand?"

A la Une de la presse de ce jeudi 28 novembre, après le choc et l'émotion suscités par l'accident d'hélicoptères au Mali qui a coûté la vie à treize soldats français, voici venu le temps des questions. Jusqu'à quand la France va-t-elle poursuivre l'opération Barkhane et porter seule le fardeau européen? L'Europe va pouvoir revoir ses priorités avec l'investiture de la Commission von der Leyen. En Suisse, des femmes imams mènent la prière devant un parterre mixte et malgré les résistances ... Aux États-Unis, tous à vos fourneaux, c'est Thanksgiving ! 

Publicité

Après le choc et l’émotion, l’heure est à la polémique sur cette guerre qui n’en finit pas au Sahel. "La guerre jusqu’à quand ?", demande Liberation à la Une. "Presque sept ans après le lancement de l’opération Barkhane, l’intervention française est toujours débordée par les groupes djihadistes (…) devenus maîtres de la brousse". Après avoir formé un éphémère émirat islamique en 2012 dans les trois villes du nord, Tombouctou, Gao et Kidal, certains groupes islamistes chassés par l’opération Serval sont revenus en force. Enracinés localement, ils appliquent une "gouvernance de l’ombre" et "rendent même la justice au nom de la Charia".  

Hier comme aujourd’hui, le retrait de la France est "impossible", estime Laurent Joffrin. Il fait courir le même risque à la région : "l’établissement en Afrique de l’Ouest d’un embryon d’Etat terroriste à l’image de ce qu’a été l’Etat islamique en Syrie et en Irak". Libération pose donc l’impératif d’une coordination européenne contre le djihadisme en Afrique. Une urgence à la Une du Figaro : "Macron presse les Européens de s’engager aux côtés de la France contre les djihadistes". Au-delà de la création d’une task force européenne Takuba composée de forces spéciales d’une dizaine de pays et qui pourrait être déployée au deuxième semestre 2020, le quotidien appelle dans son édito "l’Europe en renfort" en réalisant le rêve macronien d’une défense européenne.

Mais "peut-on faire confiance à la France au Sahel", s’interroge le Temps. Le journal suisse constate lui aussi l’isolement de la France au Mali et explique que "Paris paie le prix de la précipitation à intervenir militairement en Libye en 2011 (…) lorsqu’il s’agit de partir en guerre en Afrique, la confiance dans la justesse des décisions de Paris sur fond de Françafrique n’est pas au rendez-vous".

Toujours plus d’Europe, c’est le mandat de la Commission von der Leyen après son investiture mercredi devant le Parlement de Strasbourg. Les Echos parient sur une "nouvelle ambition à la tête de l’Europe" et décryptent le programme des cent premiers jours : maîtrise des technologies clefs en Europe, un "new green deal" (pacte vert sur la transition écologique), un salaire minimum sur tout le continent… Le journal économique prévient : "la confiance ne perdurera que si les promesses sont tenues". Incertitude du Brexit, budget pluriannuel … L’Opinion met aussi en garde contre de nombreux défis.

En Suisse, le journal le Temps met un coup de projecteur sur ces femmes imams, une avant-garde féminine au sein du culte musulman dans le pays. Elles mènent la prière devant un parterre mixte malgré les réticences du Conseil central islamique de Suisse.

Enfin, aux Etats-Unis, gare à la dinde trop cuite ! En cas de chaos en cuisine, pas de panique, une hotline vous donne tous les conseils pratiques pour sauver votre repas de Thanksgiving.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.