Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Au Kenya, des milliers d'enfants infectés par leur mère séropositive

Depuis 2010, les contaminations d’enfants au VIH ont diminué de 41% au Kenya.
Depuis 2010, les contaminations d’enfants au VIH ont diminué de 41% au Kenya. Capture d'écran France 24

Le Kenya, durement frappé par le virus du sida, redouble d'efforts pour lutter contre les transmissions de la mère à l'enfant. Une maladie qui a tué 4000 mineurs dans le pays en 2018. France 24 s'est rendu dans des quartiers populaires, où ce fléau est très présent.

Publicité

Au Kenya, pays où le virus du sida touche 1,6 million de personnes, les contaminations de la mère à l’enfant sont particulièrement fréquentes. Malgré la gratuité des soins, 4 000 mineurs sont morts en 2018. Les nourrissons sont souvent infectés lors de l'allaitement.

Des contaminations en baisse

Pour lutter contre ce fléau très présent dans les quartiers populaires, des ONG reçoivent tous les jours des femmes séropositives. Interrogée par France 24, Faith Kungu, nutritionniste, rappelle que "l'éducation chez les jeunes est la clé pour éviter la transmision du virus aux fœtus et aux nouveau-nés".

Si depuis 2010, les contaminations d’enfants ont diminué de 41 %, il reste encore beaucoup à faire, estime les services de santé. Abdhalah Ziraba, médecin et chercheur à Nairobi, regrette la présence persistance de "beaucoup d'idées reçues et de honte de la part du public comme des spécialistes".

 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.