Accéder au contenu principal

L'ancien chef de la diplomatie américaine part en "guerre" contre la crise climatique

L'ancien secrétaire d'État américain John Kerry lors du sommet "Tech for Good", le 15 mai 2019 à Paris.
L'ancien secrétaire d'État américain John Kerry lors du sommet "Tech for Good", le 15 mai 2019 à Paris. Charles Platiau, Reuters

John Kerry a officiellement lancé, dimanche, une coalition pour lutter contre le dérèglement climatique. Baptisée "World War Zero", celle-ci est soutenue par plusieurs personnalités dont Leonardo DiCaprio, Emma Watson ou encore Arnold Schwarzenegger.

Publicité

John Kerry en "guerre" contre la crise climatique. C'est désormais officiel, l'ancien chef de la diplomatie américaine a lancé, dimanche 1er décembre, une coalition pour lutter contre le changement climatique.

Soutenue par des personnalités comme Leonardo DiCaprio, Emma Watson ou encore Arnold Schwarzenegger, cette initiative est lancée à la veille de l'ouverture à Madrid de la COP25, alors que les États-Unis de Donald Trump sont en voie de se retirer de l'accord de Paris.

Baptisée "World War Zero" (Guerre mondiale zéro), la coalition rassemble des personnalités politiques de différents bords, des stars du cinéma ou du monde de la chanson.

Des alliés improbables, une mission commune

"Nous rassemblons des alliés improbables avec une mission commune : pousser le monde à répondre à la crise climatique de la même manière que nous nous étions mobilisés pour gagner la Seconde Guerre mondiale", peut-on lire sur le site Internet de la coalition.

Parmi les personnalités politiques qui se sont jointes à l'initiative, l'acteur Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur républicain de Californie, ou John Kasich, ex-gouverneur républicain de l'Ohio, mais aussi l'ancien président démocrate Bill Clinton et l'ex-secrétaire d'État Madeleine Albright.

L'actrice britannique Emma Watson et le chanteur Sting font partie de cette coalition, tout comme l'Américain Leonardo DiCaprio.

"Aucun pays ne fait le travail"

Venu défendre son initiative sur le plateau de la chaîne NBC, John Kerry a assuré que ces personnalités aux opinions politiques diverses avaient un désir en commun : "Faire en sorte qu'en Amérique et à travers le monde, les gens placent cet enjeu en haut de leurs priorités."

"Aucun pays ne fait le travail" sur le changement climatique, a déclaré celui qui fut le secrétaire d'État de Barack Obama. "Nous devons traiter cela comme une guerre", a-t-il poursuivi.

"Nous allons littéralement parler à des millions d'Américains au cours de ces prochains mois et cela va devenir un enjeu primordial", a promis cet ardent défenseur de la lutte contre le changement climatique.

Le 4 novembre dernier, Washington a officialisé son intention de se retirer de l'accord de Paris sur le climat, déjà annoncée en 2017 par le président climatosceptique Donald Trump.  

Selon le New York Times, une soixantaine de personnalités soutiennent cette coalition dont le budget est, pour l'instant, estimé à 500 000 dollars.

John Kerry et d'autres membres organiseront à partir de janvier des rassemblements à travers les États-Unis pour échanger sur cet enjeu.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.