Accéder au contenu principal

GP de F1 d'Abou Dhabi: le coin des Français

Publicité

Yas Marina (Emirats arabes unis) (AFP)

Romain Grosjean (Haas) et Pierre Gasly (Toro Rosso) loin des points, Renault qui entérine une décevante cinquième place chez les constructeurs, retour sur le sort des Français lors du dernier Grand Prix de la saison de F1 à Abou Dhabi dimanche:

. Gasly "dégoûté"

Percuté au départ par les Racing Point, le pilote Toro Rosso s'est trouvé coincé toute la course en queue de peloton et doit se contenter de la 18e et avant-dernière place. "Ca fait chier parce qu'on avait un bon rythme, une bonne voiture, on avait bien travaillé tout le week-end. Il y avait clairement le potentiel pour faire un bon résultat", réagit le Normand. "Dégouté", Gasly n'a "pour l'instant pas envie de penser" au bilan d'une saison terminée à septième place chez les pilotes, à un point du sixième, l'Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren), et trois longueurs devant le Thaïlandais Alexander Albon, qui l'a remplacé chez Red Bull pendant l'été. On retiendra tout de même la résilience du jeune homme de 23 ans, qui a rebondi dès son retour chez Toro Rosso, s'offrant même un premier podium inattendu en F1 au Brésil mi-novembre (2e).

. Une course à l'image d'une saison "ratée" pour Grosjean

Quinzième sur le circuit de Yas Marina et pour la 18e fois hors des points en 2019, Grosjean ne peut que constater qu'il n'y a "pas de miracle" à bord d'une voiture "très capricieuse, très compliquée". "C'est la saison la plus difficile (de la jeune histoire de son écurie Haas, ndlr). C'est une saison ratée. C'est des opportunités ratées quand elles étaient là", reconnaît-il. "Je crois que cette saison on a eu zéro chance et il faut se dire que l'an prochain ça ira mieux", veut croire le 18e du classement des pilotes avec huit points seulement. "Je pense que, de mon côté, il faut qu'on travaille les départs, conclut le pilote de 33 ans. Avec les ingénieurs, on va s'assoir et essayer de comprendre. A chaque fois, je perds des places donc forcément ça ne nous aide pas. On perd énormément de temps."

. Renault décevant cinquième chez les constructeurs

Quatrième force du plateau en 2018, Renault s'était donné pour but de conserver cette position cette saison tout en se rapprochant des trois premières écuries. Avec une cinquième place chez les constructeurs à 54 longueurs de la quatrième McLaren (que la marque française motorise) et six longueurs seulement devant la sixième Toro Rosso, l'objectif n'est pas tenu. En course dimanche, les pilotes australien Daniel Ricciardo et allemand Nico Hülkenberg se sont classés onzième et douzième. En fin de contrat, ce dernier sera sans volant l'an prochain. En guise d'au-revoir, il a été élu pilote du jour par les fans. "Hulk" sera remplacé par le Français Esteban Ocon dès les essais de fin de saison, toujours à Abou Dhabi, mardi et mercredi.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.