Accéder au contenu principal

Intempéries dans le sud de la France : cinq morts dont trois secouristes

Un hélicoptère EC145 utilisé par la Sécurité civile, qui vole près de Châtellaillon-Plage, dans le sud de la France, le 2 mars 2010.
Un hélicoptère EC145 utilisé par la Sécurité civile, qui vole près de Châtellaillon-Plage, dans le sud de la France, le 2 mars 2010. Regis Duvignau, Reuters

Deux personnes emportées par les eaux ont été tuées et trois secouristes sont décédés dans un accident d'hélicoptère alors qu'ils partaient aider les sinistrés. Malgré ce lourd bilan humain, le Var et les Alpes-Maritimes sont repassés de vigilance rouge à orange lundi matin.

Publicité

Le bilan humain est lourd. Deux personnes ont été emportées par les eaux et trois secouristes sont décédés alors qu'ils partaient en hélicoptère pour venir en aide aux sinistrés. Les violentes intempéries qui ont frappé la Côte d'Azur dimanche ont encore frappé, une semaine après des pluies diluviennes qui avaient fait six morts.

Accident d'hélicoptère près de Marseille

Quelque 1600 pompiers sont mobilisés depuis vendredi dernier pour porter secours aux habitants, surpris par la montées des eaux. Dans la nuit de dimanche à lundi, ils ont travaillé dans des conditions difficiles. Trois d'entre eux y ont perdu la vie dans l'accident d'un hélicoptère de la Sécurité civile au Rove, près de Marseille. 

Ils ont été retrouvés morts dans la nuit de dimanche à lundi,  dans une zone qui n'était pas placée en alerte rouge météo, a indiqué le ministère de l'Intérieur. "Alors que leur hélicoptère EC145 de la Sécurité civile se dirigeait vers Le Luc-Le Cannet (Var) afin d'assurer une mission de reconnaissance et de sauvetage, les liaisons radio et radar ont été rompues", indique le ministère.

"Malgré l'engagement d'importants moyens de recherche (...), les trois occupants de l'hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1 h 30 du matin", ont expliqué dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, et son secrétaire d'État, Laurent Nuñez, en rendant hommage aux secouristes. Une enquête devra établir les circonstances exactes du drame.
 

À Fréjus, c'est le propriétaire d'une pension de chevaux sorti pour veiller sur ses animaux qui a été emporté par les eaux. Dans la commune de Saint-Paul-en-Forêt, un berger apparemment parti dans la nuit pour faire rentrer ses bêtes a lui été emporté dans son 4x4, alors qu'il tentait de franchir un gué.

Vigilance orange

Le Var et les Alpes-Maritimes sont repassés de vigilance rouge à orange pour les inondations, comme le Vaucluse, a annoncé Météo-France dans son bulletin de 6 h.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les secours étaient notamment engagés à Fréjus, où un quartier a été envahi par les eaux, mais aussi à Puget-sur-Argens et Roquebrune-sur-Argens, deux communes déjà inondées le week-end dernier. Dans les Alpes-Maritimes, ce sont les communes de Mandelieu-la-Napoule et Cannes qui ont été les plus touchées, avec plusieurs quartiers inondés.

Écoles fermées 

À Nice, une cellule de crise a été mise en place, même si les conditions météorologiques promettent de s'améliorer au cours de la journée de lundi. "C'est un évènement d'importance qui vient de traverser le département des Alpes-Maritimes [...] La météo vient de nous apprendre que l'on peut espérer une prochaine amélioration car les précipitations que nous subissons actuellement devraient s'éloigner vers le large", a déclaré Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes 

Par mesure de prudence néanmoins, les écoles maternelles et primaires resteront fermées lundi à Fréjus et dans certains quartiers de Roquebrune. Par ailleurs, tous les établissements scolaires, jusqu'aux lycées, seront fermés à Cannes et Mandelieu ainsi que dans la commune de Pégomas. L'autoroute A8, coupée quelques heures entre le Var et les Alpes-Maritimes, a rouvert dans la nuit, a indiqué la préfecture du Var.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.