Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Journée mondiale contre le sida : l'Espagne à la pointe de la lutte contre le VIH

En Espagne, José Alcami, directeur de recherche au centre d'immunologie et de microbiologie national, a fait, avec son équipe, une découverte exceptionnelle qui pourrait révolutionner la recherche conte le sida.
En Espagne, José Alcami, directeur de recherche au centre d'immunologie et de microbiologie national, a fait, avec son équipe, une découverte exceptionnelle qui pourrait révolutionner la recherche conte le sida. Capture d'écran France 24

L'Espagne, où 140 000 personnes sont infectées par le virus du sida, se situe à la pointe de la lutte contre le VIH. Une équipe de chercheurs a fait une découverte qui pourrait révolutionner la recherche sur cette maladie. Pour l'heure, les associations accentuent la sensibilisation auprès des jeunes.

Publicité

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, France 24 prend la direction de l'Espagne. Le pays compte 140 000 personnes infectées par le virus, mais est à la pointe de la lutte conte le VIH.

Au centre d'immunologie et de microbiologie national, José Alcami, directeur de recherche, a fait, avec son équipe, une découverte exceptionnelle qui pourrait révolutionner la recherche conte le sida.

"Nous savons qu'une cinquantaine de personnes issues d'une même famille avaient une mutation génétique", explique José Alcami. "Cette mutation entraîne une maladie musculaire, mais en même temps, elle les protège du sida."

En effet, ce défaut affecte la "Transportin-3", explique le chercheur. C'est ce gène, responsable comme son nom l'indique du transport au sein des cellules, que le VIH utilise pour contaminer notre organisme.

"Si on arrive à trouver un médicament qui reproduit cet effet et bloque la Transportin-3, alors on pourrait éviter d'être infecté par le virus", explique José Alcami.

Poursuivre la prévention

Cette avancée est considérable, mais il faudra plus d'une décennie pour mettre au point un médicament ou une thérapie génique, qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d'un individu pour traiter une maladie. En attendant, l'Espagne lance donc sa 31e campagne de prévention.

À cette occasion, des associations sensibilisent les étudiants à l'utilisation du préservatif, mais aussi à la PrEP,
un traitement préventif remboursé en Espagne depuis le 1er novembre.

"Il faut qu'ils sachent que l'accès à la PrEP peut prévenir la transmission du sida, et qu'on pourrait l'arrêter, c'est entre nos mains", défend Isabel del Pozzo, volontaire de l'association "Apoyo Positivo"

Chaque année, 4 000 nouvelles personnes sont infectées par le sida en Espagne, où un tiers des personnes séropositives ont été diagnostiquées avant leur 30ans.


 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.