Accéder au contenu principal
INTERVIEW

Journée mondiale contre le sida : "Le virus effraie moins la jeunesse"

Une infirmière prélève le sang d'un homme qui a passé un test VIH dans un bus à Téhéran, le 16 décembre 2015.
Une infirmière prélève le sang d'un homme qui a passé un test VIH dans un bus à Téhéran, le 16 décembre 2015. Reuters, Raheb Homavandi

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, dimanche, le médecin et immunologue Jean-François Delfraissy revient, pour France 24, sur les avancées considérables dans le traitement de ce virus, qui préoccupe désormais moins la nouvelle génération.

Publicité

En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, dimanche 1er décembre, Jean-François Delfraissy, médecin et immunologue interrogé par France 24, souligne l'importance de cette inititative qui nous permet de "mieux comprendre l'évolution mondiale de l'épidémie d'une année à l'autre".

>> À lire aussi : Des failles "inacceptables" en France

"Il nous faudra trouver un vaccin"

"Le taux de mortalité a considérablement baissé. Car on peut désormais vivre avec le virus à condition de suivre un traitement avec des médicaments antiviraux", rapelle le spécialiste. Grâce à cette meilleure prise en charge, "le sida s’est ainsi progressivement transformé en maladie chronique", estime l'immunologue. "Le virus effraie donc moins la jeunesse qui n'a pas cette vision de mortalité qui dominait dans les années 1980".

Malgré les avancées considérables dans le traitement de la maladie, la piste d'une possible éradication du virus reste encore "lointaine", juge le médecin. "Une série de recherches sont en cours. Car comme pour toutes les grandes épidémies, il nous faudra trouver un vaccin", conclut-il.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.