Accéder au contenu principal

Euro de natation en petit bassin: Manaudou s'est lancé en relais

Publicité

Glasgow (AFP)

Florent Manaudou a pris son premier départ en Bleu depuis plus de trois ans en lançant le relais 4x50 m 4 nages mixte, qualifié pour la finale, aux Championnats d'Europe de natation en petit bassin, jeudi à Glasgow (Écosse).

A la veille de son entrée en lice en individuel, sur 50 m, Manaudou (29 ans), en position de premier relayeur, a bouclé son 50 m dos en 23 sec 25. Le quatuor français a nagé au final le cinquième temps des séries (1:39.42).

Manaudou lancera de nouveau le relais tricolore en finale, en début de soirée jeudi, associé à Théo Bussière, Mélanie Hénique (qui remplace Naële Portecop) et Béryl Gastaldello (à la place de Anna Santamans).

"C'était sympa de nager un relais pour l'équipe de France, c'était bien de commencer par ça. Après, ce n'est pas ma meilleure épreuve mais je suis là pour l'équipe", a commenté après la course Manaudou, revenu à la natation au printemps pour reconquérir l'or olympique du 50 m à Tokyo (Japon) l'été prochain.

Son dernier plongeon en date en équipe de France remontait à août 2016, quand il s'était incliné en finale olympique du 50 m à Rio (Brésil), pour un centième (21.41 contre 21.40 pour l'Américain Anthony Ervin).

Avant la finale du relais mixte, Hénique et Gastaldello nageront demi-finale, et finale le cas échéant, du 50 m papillon. La première a signé le meilleur temps des séries (25.37) et la seconde le troisième chrono (25.56). Gastaldello y ajoutera les demi-finales du 100 m (11e temps des séries en 53.70).

David Aubry s'est lui qualifié pour la finale du 1500 m avec le sixième temps des séries (14:38.20). Et le jeune Léon Marchand (17 ans) pour celle du 400 m 4 nages (au bénéfice d'un forfait) en pulvérisant son record personnel de près de dix secondes (4:07.55 contre 4:17.25).

Jordan Pothain, sur 200 m, et Yohann Ndoye Brouard, sur 100 m dos, n'ont eux pas passé le cap des séries.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.