Accéder au contenu principal

South African Airways: plan de sauvetage de l'Etat pour la compagnie aérienne

Publicité

Johannesburg (AFP)

La compagnie aérienne South African Airways (SAA) bénéficie d'un nouveau plan de sauvetage dans le cadre d'un processus de restructuration impulsé par l'Etat, après une semaine de grève le mois dernier, a annoncé jeudi le gouvernement sud-africain dans un communiqué.

"Le Conseil d'administration de SAA a adopté une résolution visant au sauvetage de l'entreprise", a déclaré le ministre sud-africain des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, cité dans le communiqué qui précise que "cette décision est soutenue par le gouvernement".

Le conseil d'administration de la SAA a également indiqué que le plan de sauvetage de l'entreprise, prévu pour commencer immédiatement, avait été décidé après consultation des actionnaires et du ministère des Entreprises publiques pour trouver une solution à ses difficultés financières.

"Après mûre réflexion, la conclusion unanime a été de placer l'entreprise en sauvetage commercial afin de favoriser un meilleur rendement pour les créanciers et les actionnaires de l'entreprise", a déclaré le porte-parole de la SAA Tlali Tlali Tlali dans un communiqué.

Cette annonce intervient après que SAA a connu une grève de sept jours en novembre ayant entraîné l'annulation de centaines de vols. Le groupe public n'a pas été en mesure de payer la totalité des salaires de ses employés en novembre et a demandé un emprunt de 2 milliards de rands (123 millions d'euros).

La SAA n'a pas enregistré de profit depuis 2011 et survit grâce à des plans successifs de sauvetage de l'Etat.

La compagnie, qui emploie plus de 5.000 personnes, est la seconde compagnie aérienne d'Afrique après Ethiopian Airlines. Avec une flotte d'une cinquantaine d'appareils, SAA assure plus de 35 destinations nationales et internationales.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.