Accéder au contenu principal

Wall Street quasi-stable peu après l'ouverture, attentive au commerce

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre jeudi peu après l'ouverture, scrutant le moindre signal sur le front commercial sino-américain.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average évoluait quasiment au même niveau qu'à sa clôture de la veille, à 27.649,77 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,24%, à 8.587,24 points, et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,10%, à 3.115,781 points

"Les Etats-Unis et la Chine maintiennent des communications étroites. C'est en tout cas ce qu'a dit le ministre chinois du Commerce et cela profite à de nombreuses entreprises américaines aujourd'hui même si cela ne signifie rien de manière concrète", observe Patrick O'Hare de Briefing.

Mercredi, les indices avaient été portés par des informations de l'agence Bloomberg selon lesquelles Washington et Pékin se sont rapprochés d'un accord commercial, qui pourrait voir le jour avant la nouvelle vague de surtaxes douanières américaines prévue le 15 décembre: le Dow Jones était monté de 0,53% et le Nasdaq de 0,54%.

Par ailleurs, les investisseurs observaient avec intérêt un sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a démarré jeudi à Vienne en Autriche.

Le cartel et ses dix partenaires, dont la Russie, doivent décider du futur de leur accord de réduction de leur production afin de soutenir les cours, certaines rumeurs ayant évoqué des coupes encore plus importantes.

Selon la chaîne CNBC, l'Arabie Saoudite, chef de file de l'Opep, a démenti avoir poussé les autres membres à entériner des baisses supplémentaires.

Une hausse des prix de l'or noir est généralement bénéfique au secteur de l'énergie à Wall Street.

Au rang des indicateurs, le déficit commercial américain est tombé en octobre à son plus bas niveau depuis mai 2018, selon des données publiées jeudi par le département du Commerce.

Affectées par les frictions commerciales persistantes avec la Chine, les importations (-1,7% à 254,3 milliards de dollars) ont baissé dans une plus grande mesure que les exportations (-0,2% à 207,1 milliards).

Vendredi, le marché observera avec intérêt les chiffres de l'emploi et du taux de chômage pour novembre. Selon des données préliminaires publiées jeudi, les demandes d'allocation-chômage sont tombées à leur plus bas en sept mois.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,819% vers 14H55 GMT, en hausse par rapport à la clôture de la veille (1,774%).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.