Accéder au contenu principal

Retraites: Bellamy (LR) accuse le gouvernement de "crisper la France"

Publicité

Paris (AFP)

Le député européen LR François-Xavier Bellamy a accusé vendredi l'exécutif de "crisper la France à un point extraordinaire" sans même avoir dévoilé de "vrai projet" sur la réforme des retraites.

"Le gouvernement a réussi cette prouesse incroyable de crisper la France à un point extraordinaire sans pour autant avoir mis sur la table un vrai projet pour cette réforme des retraites", a affirmé M. Bellamy sur Sud Radio.

"Il est temps que le gouvernement mette enfin son projet sur la table pour qu'on puisse en discuter sérieusement" car "on ne sait toujours pas ce qu'il propose", a-t-il ajouté au lendemain des manifestations qui ont mobilisé plus de 800.000 personnes.

Dénonçant une "réforme technocratique", M. Bellamy a estimé que "derrière le rêve de construire un système universel à points (...) en réalité on va produire des inégalités considérables, des injustices considérables, on va créer une immense tension et en même temps on va réussir à faire une réforme qui coûte de l'argent aux finances publiques".

Alors que le gouvernement a promis une revalorisation des salaires des enseignants, il a averti: "ne croyons pas une seule seconde que l'augmentation des enseignants va compenser la perte qui se dessine aujourd'hui pour le montant de leur retraite".

Selon lui, le budget prévu par le gouvernement augmentera les salaires de "peut-être 500 euros par an, c'est-à-dire moins de 50 euros brut par mois. Est-ce que c'est comme ça qu'on va compenser potentiellement des centaines d'euros de perdus par mois sur la réforme des retraites?", s'est-il interrogé.

"C'est évidemment aberrant et ça n'est pas prendre les gens au sérieux", a-t-il dit.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.