Accéder au contenu principal

L'Iran et les États-Unis libèrent un prisonnier dans un probable échange de détenus

Le président des États-Unis, Donald Trump, s'est félicité de la libération du prisonnier américain Xiyue Wang, détenu en Iran depuis 2016.
Le président des États-Unis, Donald Trump, s'est félicité de la libération du prisonnier américain Xiyue Wang, détenu en Iran depuis 2016. Tom Brenner, Reuters
5 mn

Un Iranien détenu aux États-Unis, Massoud Soleimani, et un Américain incarcéré en Iran, Xiyue Wang, ont été libérés, ont indiqué samedi le ministre iranien des Affaires étrangères et le président Donald Trump, dans un apparent échange de prisonniers entre les deux pays ennemis.

Publicité

Après plusieurs années de détention, deux prisonniers, l'un iranien, emprisonné aux États-Unis, et l'autre américain, détenu en Iran, ont été libérés, ont fait savoir, samedi, le président des États-Unis, Donald Trump et le ministre iranien des Affaires étrangères.

"Ravi que le professeur Massoud Soleimani et M. Xiyue Wang retrouvent leur famille bientôt", a écrit sur Twitter le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif. Ce dernier a également partagé des photos le montrant en compagnie de Massoud Soleimani dans un avion.

Le président américain Donald Trump a, de son côté, fait état samedi dans un communiqué de la libération de Xiyue Wang. "Après avoir été détenu pendant plus de trois ans en Iran, Xiyue Wang est en route pour les États-Unis", a-t-il affirmé. 

Un peu plus tard dans la journée, Donald Trump a remercié l'Iran pour une "négociation très juste" après un échange de prisonniers entre les deux pays ennemis. "Vous voyez, nous pouvons parvenir à un accord ensemble", a également écrit Donald Trump sur Twitter.

Des relations diplomatiques au point mort depuis près de quarante ans

Mohammad Javad Zarif a adressé "un grand merci à tous ceux impliqués, particulièrement au gouvernement suisse", qui représente les intérêts américains à Téhéran en l'absence de relations diplomatiques entre les deux pays depuis 1980.

C'est d'ailleurs en Suisse, à des responsables iraniens, que Massoud Soleimani a été libéré, a précisé l'agence d'État iranienne Irna.

Massoud Soleimani, professeur à l'université Tarbiat Moddares de Téhéran et spécialiste des cellules souches, s'était rendu aux États-Unis le 22 octobre 2018 pour des travaux de recherches, et y était détenu sans procès, selon Irna.

Xiyue Wang, chercheur sino-américain, purge une peine de dix ans de prison pour espionnage en Iran. Doctorant en histoire à l'université de Princeton aux États-Unis, il menait des recherches sur la dynastie Qajar en Iran, où il a été emprisonné en août 2016.

Les relations entre l'Iran et les États-Unis se sont gravement détériorées depuis mai 2018 lorsque le président américain Donald Trump a retiré son pays de l'accord international sur le nucléaire iranien, avant de rétablir unilatéralement des sanctions économiques contre Téhéran.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.