Accéder au contenu principal

A Paris, un millier de paddles sur la Seine

Publicité

Paris (AFP)

Un millier de courageux ont participé dimanche au Nautic Paddle de Paris, course de stand-up paddle sur la Seine qui est également pour les professionnels la dernière étape du circuit mondial.

Les participants, amateurs pour la plupart, se sont élancés sur leur paddle, planche sur laquelle on se tient debout et avance avec une pagaie, partant de la Bibliothèque nationale de France pour rejoindre le quai de Javel, 11 kilomètres en aval.

La plupart portaient un maillot jaune fluo pour braver le peu de lumière lors de l'épreuve de stand-up paddle la plus fréquentée au monde selon ses organisateurs.

D'autres, moins compétiteurs, ont pris part à la course déguisés: un homme en costume et nœud papillon, ou un équipage entier de fans de Star Wars, vêtus de tenues de combattants Jedi et Sith et agitant leur sabre laser, sur une grande planche.

Chez les professionnels, dont le parcours incluait un tour complet -donc à contre-courant- des îles de la Cité et Saint-Louis, l'épreuve a permis au Danois Casper Steinfath, arrivé 11e, d'être sacré champion du monde de course, succédant au Français Arthur Arutkin (19e).

Chez les femmes, l'Américaine Seychelle Webster (2e) était déjà assurée du titre mondial avant le départ de la course.

La victoire d'étape revient à l'Australien Michael Booth chez les hommes et à l'Américaine Fiona Wylde chez les femmes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.