Accéder au contenu principal

Bleus du blanc: Perrine Laffont déjà au sommet des bosses

Publicité

Val Thorens (France) (AFP)

Perrine Laffont sur les bosses et les Français du skicross ont superbement entamé leurs coupes du monde ce week-end: l'Ariégeoise a gagné à Ruka (Finlande), et les ski-crosseurs ont placé trois hommes sur le podium en deux courses à Val Thorens.

. Laffont intouchable

A 21 ans, Perrine Laffont était sortie fatiguée l'an dernier d'une saison où elle avait remporté la coupe du monde en montant neuf fois sur le podium en neuf courses, et avait annoncé que cet hiver serait pour elle une période "de transition".

Ses adversaires n'ont même pas eu le temps d'espérer! Dès la première épreuve samedi, la championne olympique s'est imposée, devant la nouvelle petite perle de la discipline, la Japonais de 15 ans Anri Kawamura.

Toujours étiquetée "femme à battre", Laffont ne semble pas connaître le stress: "C'est vrai, je porte ce statut, a-t-elle dit dans un entretien récent à l'AFP, mais en haut, au départ, je suis comme les autres. Je peux faire un super run. Ou pas. Et je n'ai que deux certitudes: mes ambitions et mes objectifs techniques à réaliser".

. Skicross: la relève arrive

L'espoir français Youri Duplessis Kergomard a été la grande satisfaction du week-end de rentrée en coupe du monde, avec sa deuxième place vendredi sur la première course de Val Thorens.

A 23 ans, le skieur de Meribel (Savoie) a gagné sa place sur le circuit mondial en remportant la saison dernière le classement général de la coupe d'Europe. Il signe son premier podium au plus haut niveau.

Les cadres de l'équipe, un peu déçus de leur entrée en matière vendredi (Jean-Frédéric Chapuis quatrième et Jonathan Midol 5e, les autres éliminés avant les 1/2 finales) se sont rattrapés samedi: Bastien Midol et Chapuis ont pris les deuxième et troisième places d'une finale remportée par le Canadien Kristofor Mahler.

Les Canadiens sont entrés très fort en matière, puisque Kevin Drury avait été le premier vainqueur vendredi.

Le champion du monde français François Place a en revanche calé deux jours de suite en 1/4 de finale.

- Nordique: "Peut mieux faire" -

L'équipe de France de ski de fond était à Lillehammer pour prendre ses marques. En skiathlon samedi, seuls deux Français ont terminé dans les trente: Delphine Claudel (23e) chez les dames et l'inusable Maurice Manificat (28e) chez les messieurs.

Dimanche, les filles ont pris la 9e place du relais, à 5 min 20 sec des vainqueures norvégiennes.

Les garçons ont terminé 8e (à 1 min 50 sec) d'une course dont les deux premières places ont été prises par les deux relais russes, après la victoire d'Alexander Bolshunov la veille en skiathlon devant cinq Norvégiens.

Ce week-end triomphal des Russes survient à la veille d'une réunion historique de l'Agence mondiale antidopage (AMA) pour décider d'éventuelles sanctions draconiennes contre la Russie, soupçonnée d'avoir persisté dans la triche en falsifiant des données informatiques de son laboratoire antidopage.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.